22/09/2014

Lewis Hamilton reprend le pouvoir à Singapour : Une course de champion

En s’élançant de la pole-position, Lewis Hamilton pensait avoir fait une bonne partie du travail pour la course de ce dimanche. Cela se vérifia déjà avant le premier virage, puisque Nico Rosberg en proie à des soucis techniques devait lancer sa course depuis les stands. L’Allemand battu avant de pouvoir commencer le combat sera en proie à des problèmes de hardware et de changements de vitesses pendant toute sa course. Incapable de dépasser la Caterham de Marcus Ericsson à la régulière, il abandonnera au 15ème tour.
Pendant ce temps, Hamilton s’était échappé devant Vettel, Alonso et Ricciardo qui se battaient eux pour la 2ème place.

Hamilton s'impose à Singapour, Rosberg abandone, Mercedes s'impose, abandon pour Sauber, Hamilton, Sauber

Le premier changement de pneumatiques ne donnant rien, il faudra attendre le 31ème tour et une touchette entre Sutil et Pérez pour que l’arrivé de la Safety Car relance un peu une course assez monotone jusque-là. Au nouveau départ lancé, Hamilton gérait la situation d’une main de maître et tenait à distance les deux Red Bull de Vettel et Ricciardo (l’Australien étant passé devant Fernando Alonso). Un peu plus derrière, les Williams, Button et Raikkonnen se battaient pour les points importants.

Finalement à 10 tours de la fin, le public et les téléspectateurs eurent enfin droit à un petit peu de suspens, puisque Lewis Hamilton en personne jugea que ses gommes n’étaient plus assez performances pour terminer la course et préféra refaire un arrêt aux stands pour chausser de nouveaux pneumatiques. Ressortant alors juste derrière Vettel mais devant Ricciardo, il ne faudra alors à peine plus de deux tours au Britannique pour reprendre la tête et ne plus la lâcher avant la fin. Une gestion de champion, une course de champion et une réaction de champion après sa désillusion de Spa-Francorchamps. De plus, il reprend la tête au classement du championnat du monde à Nico Rosberg avec 3 points d’avance.

Hamilton s'impose à Singapour, Rosberg abandone, Mercedes s'impose, abandon pour Sauber, Hamilton, Sauber

Quant aux Sauber, elles ont à nouveau connues une journée noire, comme la colère noire de Gutierrez dans les stands après son abandon sur problème hydraulique après moins de 30 tours. « Il n’y a pas grand-chose à dire sur cette course il est pratiquement impossible de signer un bon résultat à l’heure actuelle. Il faut tirer 120% de ce que nous avons, mais lorsqu’il y a des soucis techniques, cela complique vraiment » déclare Esteban Gutiérrez.
Le Mexicain sera d’ailleurs rejoint par Sutil au 41ème tour, qui après une touchette avec Pérez et une manœuvre limite face à Bianchi immobilisera sa voiture sur problème électrique. Sans résultats, sans performances et sans fiabilité, Sauber aura bientôt besoin d’un miracle pour terminer la saison positivement et assurer sa survie pour les saisons suivantes.
Le prochain GP le 5 octobre sur le circuit de Suzuka tiendra donc toutes ses promesses

 

Les commentaires sont fermés.