27/08/2014

La guerre est déclarée chez Mercedes : Hamilton et Rosberg s’attaquent par médias interposés

Alors que depuis le début de la saison on sentait les tensions et les risques de collisions s’accentuer de course en course, le point de non-retour semble bien avoir été franchi au Grand-Prix de Belgique dimanche dernier. Et Mercedes AMG s’est peut-être bien rendu compte trop tard du danger et des dégâts que cette situation allait occasionner.
En effet, à force de se frôler (Bahreïn), de se bloquer « intentionnellement » (Monaco) ou de se fermer la porte (Hongrie), le pire allait finir par se produire. Ce qui fut donc le cas à Spa, avec Nico Rosberg qui attaqua de manière délibérée et inutile Lewis Hamilton au 2ème tour seulement. Résultat : deux voitures endommagées et course ruinée pour Hamilton. Celui-ci, déjà fou de rage après Monaco, a habilement mené sa contre-attaque via médias interposés dimanche en fin de soirée.

F1, Formule 1, Nico Rosberg et Lewis Hamilton, Monaco, la guerre est déclarée, Totto Wolff, Niki Lauda, coéquipier

Mais pour comprendre comment et pourquoi on en est arrivé à ce point, il faut aussi s’intéresser à l’histoire entre les deux hommes. Ainsi, les deux se connaissent depuis l’âge de 10 ans, ont déjà été coéquipiers dans les catégories inférieures par le passé et sont voisins dans leurs appartements de Monaco. Ajoutez à cela, que les deux hommes voyagent en mobile-home sur les Grand-Prix (presque côté à côte), et vous comprendrez que les deux se connaissent et s’entendaient peut-être (trop) bien, voici peu de temps encore. L’un et l’autre connaissent donc parfaitement les forces et faiblesses de l’autre, et c’est donc un élément supplémentaire qui aurait dû sans aucun doute être pris en compte en début de saison par les Managers de Mercedes. D’autant plus que ce n’est pas la première fois que Lewis Hamilton a des tensions avec son équipe. Rappelez-vous les incidents avec Alonso qui leur coûtèrent aux deux le titre face à Raikonnen en 2007…

F1, Formule 1, Nico Rosberg et Lewis Hamilton, Monaco, la guerre est déclarée, Totto Wolff, Niki Lauda, coéquipier

Car comme le disait Eddie Jordan sur BBC dimanche soir, cette situation allait inévitablement arriver : deux pilotes de talents, avec la meilleure voiture et se lançant des piques sur leurs parcours personnels et professionnels dans les médias…cela ne pouvait que se terminer par un incident sur et en dehors de la piste…Et c’est précisément là que Totto Wolff et les dirigeants de Mercedes ont selon lui fauté : il fallait fixer des règle précises dès le début et ne pas les laisser se battre ainsi et s’énerver lorsque le pire s’est produit. En effet, quand c’est trop c’est trop tard et on ne peut en vouloir aux pilotes d’avoir utilisé cette liberté poussé les limites du combat au-delà de l’acceptable…

Or maintenant, la bataille des Ardennes s’est transformée en guerre froide : Selon Hamilton, Rosberg aurait délibérément choisi en Belgique de ne pas sortir de la trajectoire et prendre l’échappatoire afin de "pour prouver quelque chose ». « Il a avoué l’avoir fait exprès » lançait encore le Britannique. Ce à quoi Rosberg répliquait : « Ce n’est qu’un incident de course et les commissaires l’ont jugé ainsi. Je ne pense pas avoir pris de risque, j’étais bien plus rapide Devais-je attendre ? Je ne le crois pas »

F1, Formule 1, Nico Rosberg et Lewis Hamilton, Monaco, la guerre est déclarée, Totto Wolff, Niki Lauda, coéquipier

 

De quoi donner le ton et l’ambiance pour la prochaine course à Monza, car Totto Wolff (tout comme Niki Lauda) est furieux contre Rosberg : « s’accrocher au 2ème tour est inacceptable, ils ne savent pas encore ce dont je suis capable… ». Mercedes a donc décidé de sévir et d’intervenir.
Nico Rosberg est donc prévenu, il a certes augmenté son avance au championnat de 18 points, mais il a peut-être commis plus qu’une erreur de pilotage à Spa. Car il s’est non seulement mis le public à dos (il fut hué et conspué sur le podium), ses managers ne toléreront plus aucun écart, mais il est maintenant face à un Lewis Hamilton qui s’est mis en mode « guerrier ». Et l’Anglais a déjà l’expérience des duels entre coéquipiers et de la course au titre. Au contraire de Rosberg qui devra non seulement redorer sa réputation plus qu’entamée mais aussi tenir la pression médiatique et sur la piste. Réponse dès le 5 septembre sur le circuit de Monza…

F1, Formule 1, Nico Rosberg et Lewis Hamilton, Monaco, la guerre est déclarée, Totto Wolff, Niki Lauda, coéquipier

 

 

 

 

26/08/2014

Le classement spécial du blog : « Driver of the Race Belgique»

Best of du GP de Belgique

casque or.jpg
1.Daniel Ricciardo: 5 points et casque d’or
Superbe prestation de l’Australien, qui remporte sa 2ème victoire consécutive, la 3ème de la saison. Profitant de la discorde et du sabotage des deux voitures chez Mercedes, Ricciardo maîtrisait totalement sa course, gardait une avance sur Rosberg et parvenait à prendre le meilleur sur son coéquipier Vettel, encore une fois très décevant. Cette fois-ci, il n’a pas seulement prit l’ascendant psychologique, il s’est aussi confortablement installé à la 3ème place du championnat.

casque argrent.jpg
2. Valtteri Bottas 3 points et casque d’argent
Nouveau podium, le 4ème de la saison pour le jeune Finlandais. Il est non seulement en train de réussir sa plus belle saison, mais aussi de supplanter son coéquipier Felipe Massa, pourtant très expérimenté. Après un départ plutôt bon à Spa, il est parvenu à refaire son retard sur les premiers et à passer Kimi Raikonnen sans trop de difficultés dans le combat finlandais du jour. Il pourrait se profiler d’ici 2 ans comme un candidat à un Top Team.

casque bron.jpg
3. Fernando Alonso 2 points et casque de bronze
Bien que classé en dehors du podium et derrière son coéquipier, Fernando Alonso a mérité quelques points pour son énergie et sa belle course. C’est notamment grâce à lui (et Button) que nous avons eu une fin de course incroyable dans les 3 derniers tours pour les places d’honneurs. Il a également tiré le meilleur de sa monoplace et nous offrant de superbes manœuvres et dépassements. Sans sa pénalité pour « retrait tardif de ses mécaniciens sur la grille », il aurait certainement pu prétendre au podium et aurait mené la vie dure aux deux pilotes Finlandais du plateau…



Les Malus du GP :
flèche.jpg
-5pts: Nico Rosberg
Quel sabotage, quelle précipitation, quel désastre pour Mercedes. Ena ttaqaunt Lewis Hamilton au 2ème tour du GP, alors qu’il avait non seulement raté son départ, mais n’était pas forcément en excellente position pour le dépasser, Nico a non seulement ruiné la course et de son coéquipier (est-ce vraiment encore le bon terme ?) ou de son rival (c’est selon), mais il a aussi privé Mercedes d’un doublé qui leur tendaient les bras. Les deux voitures endommagées, Nico a toutefois pu augmenter son avance au championnat en terminant deuxième. Ce ne fut pourtant ni di goût du public, qui le hua sur le podium, ni du goût de Niki Lauda qui déclarait que son geste était inacceptable et stupide. Ce qui est certain, c’est que l’on va en reparler ces prochains jours…D’ailleurs Hamilton déclarait dimanche soir que Nico l’aurait fait exprès, car « cela aurait pu être évité » selon l’Allemand…

-3pts : Pastor Maldonado:
Oh quelle surprise, encore une course à oublier pour le Vénézuélien. Après avoir déjà démonté sa monoplace lors des essais libres le vendredi, Pastor a subi une petite touchette avec Jules Bianchi, avant de devoir abandonner après moins de 2 tours. Cela fait vraiment cher les pièces de rechange pour un tel résultat…

-2pts : Felipe Massa :
Le pauvre Felipe Massa n’a jamais semblé dans le coup en Belgique et a également subi un début de crevaison consécutifs aux débris restants sur la piste après l’accrochage Rosberg-Hamilton . Il ne fera finalement pas mieux que 13ème, se trainant pendant presque toute la cours dans le milieu du peloton. Décidément, il va avoir du fil à retordre car Valtteri Bottas enchaine lui les performances et les podiums. Il va falloir vite se ressaisir, car la saison des transferts n’est pas encore bouclée…


Classement Général Driver of the Race 12/19

1. Hamilton 28 pts

2. Rosberg 23 pts
3. Ricciardo 19 pts
4. Bottas 11 pts
5. Alonso 10 pts
6. Hülkenberg 3pts
7. Vettel 2 pts
8. Kvyat 2pts
9. Magnussen 1 pt

10. Bianchi 0pt
11. Button 0pt
12 Ericsson 0 pt

13. Grosjean -3 pts
14. Perez -4pts
15. Chilton - 5pts
16. Kobayashi – 5pts
17.Massa- 9 pts
18. Vergne – 8 pts
19. Raikonnen -11pts
20. Maldonado - 15pts
21. Gutierrez – 19pts
22. Sutil - 20 pts

11:43 Publié dans F1, Formule 1, Sport | Tags : f1, formule 1, gp de belgique, spa, accrochage, lewis hamilton, mercedes | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook | | | |

25/08/2014

Stupeur à Spa : Rosberg élimine Hamilton et Ricciardo remporte la victoire

Course à rebondissements dimanche en Belgique pour le 12ème Grand-Prix de la saison. Ainsi tout le monde attendait la pluie, elle n’est pas venue. Tout le monde attendait les Mercedes, elles se sont auto-éliminées. Mais rassurez-vous le spectacle fut pourtant bel et bien au rendez-vous à Spa-Francorchamps. Et ce dimanche soir, c’est l’Australien Daniel Ricciardo qui avait encore une fois un large sourire, puisqu’il remportait sa 3ème victoire de la saison. Un triomphe qui semblait pourtant hautement improbable encore samedi soir après les qualifications, tant la domination des Mercedes semblait grande.

« C’est inacceptable, intolérable, inimaginable » s’exclamaient en cœur peu de temps après la course les trois boss de Mercedes Totto Wolf, Niki Lauda et Paddy Lowe. Nico Rosberg lui s’en souciait encore peu, savourant l’avance au chmpionnat qu’il venait d’augmenter sur Lewis Hamilton. En effet, après un départ très moyen, Rosberg voyait son coéquipier Hamilton lui passer devant dès le premier virage et Sebastian Vettel le menacer très dangereusement. Il réagissait dès le 2ème tour en revenant dans les roues du Britannique et en l’attaquant de manière trop osée et mal réfléchie (ou pas du tout). Il touchera le pneu arrière droit de Lewis, qui crèvera dans la foulée et verra sa course ruinée. Les deux Mercedes endommagées, voilà que ce sont les deux Red Bull Renault qui se trouvent en tête sur « le circuit
des moteurs » ici à Spa. Vettel à nouveau peu à l’aise commettra toutefois à nouveau une erreur de pilotage et laissera Ricciardo prendre le large. Après un arrêt au stand lors duquel il profita pour changer son aileron avant, Rosberg était lui déjà revenu dans les 5 premiers se battant avec Ricciardo, Vettel, Bottas et les deux Ferrari. Hamilton lui se traînait dans les dernières positions, demandant carrément d’abandonner pour préserver son moteur. Négatif lui répondirent ses ingénieurs dans un premier temps.

F1, GP de Belgique, Spa-Francorchamps, bataille des Ardennes, Lewis Hamilton, Nico rosberg, Mercedes élimine, Hamilton accrochage Rosberg

Peu avant la mi-course, Rosberg rentrait à nouveau aux stands pour changer de gomme et opter pour une stratégie à 3 arrêts. Il est vrai qu’il avait passablement usé ses pneus, ne parvenant pas à revenir sur Ricciardo et Raikonnen, alors qu’Alonso avait purgé une pénalité pour retrait trop tardif de ses mécaniciens sur la grille. A 20 tours de la fin, on assista à la 2ème valse des arrêts aux stands, et Bottas revenu sur Raikonnen s’emparera de 3ème place pour ne plus la lâcher. Le grand Daniel Ricciardo voyait revenir sur lui Nico Rosberg avec des pneus bien moins abîmées, mais il gardera quelques secondes d’avances pour remporter ce Grand-Prix. Derrière, les autres étaient devenus fous. A 2 tours de l’arrivée alors que toutes les positions semblaient figées, voilà que Button, Magnussen, Alonso et Vettel se livrèrent une véritable bataille sur le circuit des Ardennes pour les places d’honneurs. Ils se passèrent, repassèrent et se dépassèrent à 2 voire 3 de fronts dans les derniers virages et Magnussen décida de porter Alonso hors de la piste. Le Danois écopera de 20 secondes de pénalités pour ce geste, mais quel spectacle en cette fin de course. Sur le podium, l’Australien Ricciardo pouvait remercier un Roserbg hué mais finalement 2ème (Hamilton abandonna lui peu avant la fin) alors que Bottas était lui aussi radieux. Belle performance pour Raikkonnen (4ème) devant Vettel, Alonso et Button.

F1, GP de Belgique, Spa-Francorchamps, bataille des Ardennes, Lewis Hamilton, Nico rosberg, Mercedes élimine, Hamilton accrochage Rosberg

Quant aux Sauber, elles ne purent encore une fois faire mieux que 14èmepour Sutil et 15ème pour Gutierrez. Prochain GP le 7 septembre à Monza. Le spectacle devrait à nouveau être au rendez-vous puisque Lewis Hamilton déclara dimanche soir que Rosberg aurait fait exprès de l’accrocher. La guerre est décidément ouverte et déclarée…