23/10/2014

Entre investisseurs fantômes et offres repoussées : A quoi joue Sauber ?

Alors que ces dernières semaines de plus en plus de rumeurs sur un rachat complet ou partiel de parts dans l’équipe Sauber ont circulé, la situation de l’écurie Suisse semble ne pas avoir évoluée. Pire, au fur et à mesure que le temps passe, les interrogations se multiplient et les offres et potentiels investisseurs ne se confirment pas. Monisha Kaltenborn a beau se presser dans tous les médias pour répandre de belles paroles sur l’avenir de l’écurie et la saison prochaine, personne ne semble vraiment dupe et l’avenir de Sauber est plus qu’incertain.

En effet, si la piste des investisseur Russes avec le jeune pilote Sergei Sirotkin semble avoir définitivement pris du plomb dans l’aile à force de complications et traîner en longueurs, d’autres pistes récentes ont malheureusement également conduits à un échec. On pense notamment à l’investisseurs Canadien, Lawrence Stroll amené par Ferrari en personne et qui semblait très intéressé pour racheter des parts dans l’équipe afin d’offrir un baquet à son talentueux fils. Cela ne se fit finalement pas, en raison d’une offre jugée trop basse par Peter Sauber en personne. 

arton36867.jpg


Il y eut aussi l’épisode Simona de Silvestro avec ses sponsors Américains. Tout semblait avoir été prévu pour offrir un baquet à la Suissesse pour 2015 et une place importante à ses soutiens sur la nouvelle monoplace. On a cependant appris voici quelques semaines que la collaboration avait pris fin, faute d’accord.
Vous l’aurez compris, la situation et les négociations du Team d’Hinwill ne semblent pas être que remplies de succès. Surtout que l’équipe manquant cruellement d’argent et de résultats, le choix et la composition des pilotes sera certainement dictée par l’apport financier et les sponsors liés aux pilotes.

D’autant plus que les dernières rumeurs faisaient état de l’intronisation pour 2015 de Van der Garde et d’une entrée de McGregor (propriété du beau-père de Giedo Van der Garde) dans le capital de Sauber. Alors enfin une bonne nouvelle ou encore une négociation échouée ? La réponse viendra peut-être de Force India qui confirmera ou non Sergio Pérez et ses millions Mexicains d’ici 10 jours, à moins que ce ne soit à la surprise générale Van der Garde qui soit confirmé dans l’équipe Indienne de Vijay Mallya…

arton36938.jpg

Quoi qu’il en soit, espérons que Peter Sauber et son équipe parviennent enfin à conclure une négociation à son terme, eux qui ont par le passé déjà perdu des partenaires importants qui firent le bonheur d’autres équipes comme Red Bull, Petronas Crédit Suisse et BMW (retrait de la F1) ou récemment Telmex qui aurait été prêt à fournir un duo 100% Mexicain (Pérez-Gutierrez) et un apporter un capital frais dans l'équipe. Peut-être aussi que Monsiha Kaltenborn sera-t-elle un peu plus chanceuse en affaires. La survie de l’équipe en dépend...

16/10/2014

Un week-end de course pas comme les autres en Formule VdeV: découvrez les coulisses d'une course de monoplace

Alors que la saison de Formule 1 touche bientôt à sa fin, et que tout le petit monde du paddock attend avec impatience le nom du prochain champion du monde, arrêtons-nous aujourd’hui sur une autre discipline sur circuit, le challenge VdeV. Couru aussi bien en catégorie endurance qu’en monoplace, ce championnat a pour but de faire découvrir la compétition automobile à de jeunes pilotes ainsi que d’offrir la possibilité à des gentlemen driver de se tester sur circuit. L'ambiance de cette compétition est marquée par la convivialité et le respect des règlements FFSA et FIA, qui permet à chacun de mesurer les progrès accomplis, afin de pourquoi pas être promu en Formule Renault 2.0 ou plus haut encore.

Comme nous avions déjà évoqué l’équipe luxembourgeoise RC Formula (http://rcformula.lu/) en début de saison dans un précédant article*, faisons donc maintenant le point sur leur saison qui vient de se terminer sur le circuit de Magny-Cours. Pour 2014, l’équipe a privilégié la catégorie monoplace VdeV avec le Français Jordan Perroy comme pilote titulaire. Auteur d’un très bon début de saison, Perroy se trouvait en 2ème position du championnat avant les 3 dernières courses disputées ce week-end en France.

IMG_4604.JPG


*http://f1-faninfo.blog.24heures.ch/archive/2014/02/18/titre-devous-voulez-faire-du-sport-automobile-decouvrez-la-f-855214.html

L’équipe du blog f1-faninfo a eu la chance d’accompagner l’équipe RC Formula qui pour l’occasion avait invité le jeune Belge Benjamin Bailly afin de disposer de deux pilotes pour ce dernier meeting de la saison. Avec deux voitures en course, le Team d’Yves Richer espérait décrocher des podiums voire une victoire et pourquoi pas permettre à J.Perroy de remporter le titre pour son équipe.

IMG_4092.JPG

Pour mettre toutes leurs chances de leur côté, « Papy » Patrick Turbiez et son équipe d’ingénieurs et mécaniciens veillaient sur place à la bonne préparation de la course et des monoplaces. Alors que la première course vendredi se déroulait parfaitement pour RC Formula, la pluie décida de jouer l’invitée surprise et plusieurs concurrents se retrouvent hors course. C’est alors que les leaders dont J.Perroy se décident à chausser les pneus pluies. Tous, sauf Benjamin Bailly qui est un de seuls à décider de rester en slick et qui se retrouve en tête. Malheureusement pour lui, Benjamin sera rattrapé peu avant la fin et termine à la 4ème place. Le résultat est plus amer encore pour Jordan qui avec une 9ème place perd définitivement le championnat au profit de l’Italien Daniele Cazzaniga désormais Champion 2014. Une déception pour toute l’équipe qui voit son chef mécano, Benjamin Laubertaux, se blesser en cours de journée. Nous lui souhaitons un prompt rétablissement.


Déçus mais pas abattus, le Team RC Formula va se remettra à l’œuvre dès le samedi matin pour les deux dernières courses. Une nouvelle journée avec le soleil et qui commence par une magnifique remontée de Benjamin Bailly qui offre le premier podium du week-end en finissant 3ème devant Jordan Perroy (4ème). Toute l’équipe a retrouvé le sourire et la dernière course de la saison prévue en fin d’après-midi est attendue avec impatience. Alors que B.Bailly part 2ème sur la grille, Yves Richer et son Team sentent qu’il y a un gros coup à jouer. Et ils ne seront pas déçus, puisque le jeune Belge remporte la dernière course de la saison, radieux à l’arrivée comme toute son équipe. Une bonne nouvelle ne venant jamais seule, Jordan Perroy s’assure également du titre de vice-champion sur cette dernière course.

img_5305.jpg

Champagne pour toute l’équipe et félicitations pour cette belle saison. Un grand merci aussi pour l’accueil dans leur très sympathique « hopsitality » qui nous a permis aujourd’hui de vous faire part de cette belle expérience et de vous faire partager toutes ces belles photos du week-end.
Alors, ce résumé et cette expérience vous aurait-elle ouvert une nouvelle passion pour la compétition en monoplaces ? Voulez-vous aussi vibrer et vous offrir de belles sensations au volant d’une Formule monoplace ? Suivez le blog ces prochaines semaines et tentez peut-être votre chance, puisque l’équipe RC Formula sera déjà bientôt en train de préparer la saison 2015 et organisera pour ceci plusieurs tests importants de pilotes. 
La galerie photos de Magny-Cours est également disponible dans l'album du blog.
Avis aux amateurs.

23:11 Publié dans F1, Formule 1, Sport | Tags : rc formula, gp un weekend, grand-prix, formula, bailly, perroy, magny-cours, france, nevers | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

15/10/2014

Ferrari-Fernando Alonso : divorce imminent? Quel avenir pour l’Espagnol ?

Alors que les rumeurs se faisaient de plus en plus insistantes sur un changement d’équipe de Fernando Alonso l’année prochaine, c’est Sébastian Vettel qui avait surpris son monde y compris son équipe à Suzuka. En effet, l’Allemand était le premier à annoncer son départ de l’écurie Red Bull, prenant tout le monde de court. En effet, ni Alonso, ni Ferrari et encore moins le si influent Dr Helmut Marko (conseiller pilote Red Bull) n’avaient été capables d’anticiper l’annonce du quadruple champion du monde. Autant dire qu’au niveau du Grand-Prix de la stratégie, Sébastian Vettel semblait avoir plusieurs longueurs d’avance.
Sauf que, ce que Vettel n’a pas dit ou révélé c’est bien quelle sera sa prochaine écurie. N’avait-il pas le droit de le révéler, ou sa signature était-elle liée d’une manière ou d’une autre liée au départ de Fernando Alonso de chez Ferrari ?

Selon certaines indiscrétions, des journalistes italiens auraient vu l’Espagnol claquer la porte furieusement au Team Manager Marco Mattiachi en Russie. Ce qui ne laisse d’ailleurs plus beaucoup de doute à la question à savoir si Fernando partira que l’on devrait plutôt tourner quand Fernando partira…
Et apparemment les choses ne semblent pas si faciles pour casser le contrat que Luca di Montezemolo (lui aussi sur la sortie) avait conclu avec lui. Alonso semble donc avoir un coup de retard sur Vettel qui n’attend lui que son départ pour prendre les choses en mains au sein de la Scuderia. Espérons pour Ferrari et le pilote Espagnol qu’un arrangement amiable sera trouvé, lui qui a depuis tellement longtemps clamé son amour et attachement à la marque d’Enzo Ferrari. Qui sait d’ailleurs ce qu’il serait arrivé s’il avait remporté ce titre avec Domenichalli qui lui tendait les bras en 2012.

alonso chez mclaren,vettel chez ferrari,mercedes,fernando alonso

Quoiqu’il en soit, cette décision de quitter Ferrari serait un véritable coup de poker pour un Alonso plutôt sur la fin de carrière, ce d’autant plus que rien ne lui garantit un avenir meilleur chez McLaren qui semble être sa prochaine écurie. A moins que ce ne soit qu’un leurre pour rejoindre la meilleure équipe du monde en ce moment à savoir Mercedes ou plus fou encore à savoir rester une dernière saison avec Vettel chez Ferrari. Auquel cas, ce serait alors Alonso qui remporterait le coup de poker menteur et serait dans la position de force. Malheureusement pour lui, cela ne semble pas vraiment être le cas, mais Alonso aura au moins droit à un nouveau challenge et défi l’année prochaine avec McLaren et Honda.

Risqué mais pas impossible, le pari de Fernando Alonso avec Honda est certainement le dernier de sa carrière, mais aussi un aveu d’échec pour lui et Ferrari. Reste à savoir quel coéquipier il aura l’an prochain (Jenson Button ou Kevin Magnussen?) et surtout s’il est vraiment prêt pour relever cet énorme défi. Rien n’est moins sûr toutefois en cas de succès dans l’écurie de Ron Dennis, le triomphe pour l’Espagnol ne sera que plus beau, l’amenant alors définitivement dans les légendes de la Formule 1.

16:25 Publié dans F1, Formule 1, Sport | Tags : alonso chez mclaren, vettel chez ferrari, mercedes, fernando alonso | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |