01/04/2015

Un week-end de course avec Lucas Légeret jeune espoir Suisse de karting

Vous êtes-vous souvent posez la question à quoi ressemble une vraie course de karting ? Ou comment se préparent et vivent ces jeunes pilotes lancés à plus de 120 km/h qui seront peut-être les futures stars de demain ? Alors Intéressons-nous aujourd’hui au jeune Vaudois de 14 ans Lucas Légeret qui entame sa 2ème saison dans la prestigieuse compétition internationale WSK (World Series Karting).

Pour son âge, il s’agit de la plus haute catégorie de karting, puisque le championnat se déroule en Italie, Espagne, Grande-Bretagne ou encore à Macao. Vous l’aurez compris, Lucas fait donc partie des tous meilleurs pilotes de sa génération et s’illustre dans la plus prestigieuse compétition de son âge (les jeunes de moins de 16 ans ne peuvent pas encore courir en monoplace). Ses concurrents viennent d’ailleurs de toute l’Europe (Belgique, France, Italie, Russie..) et même de l’Asie avec des représentants de la Chine et Singapour).

_DSC7509_1a26623e95.jpg

En signant en fin d’année dernière au sein du Team officiel BirelART, Lucas s’est donné les moyens de ses ambitions puisque il a du même coup intégré l’Académie All Road notamment dirigée par Nicolas Todt (voir notre article : http://f1-faninfo.blog.24heures.ch/tag/lucas+l%C3%A9geret)
Si lors de la première course de sa saison sur le circuit d’Adria le jeune Vaudois s’était montré rapide mais avait manqué la finale suite à des problèmes techniques, il en était tout autre pour cette deuxième du calendrier en Italie à Castelleto di Branduzzo non loin de Pavia.
Arrivé en fin de semaine sur place, Lucas réalise de très bon temps dès le vendredi lors des essais libres et semble avoir trouvé de très bons réglages pour les différentes courses du week-end. Signant le 4ème meilleur temps des séries, il est malheureusement gêné ensuite en qualifications par des concurrents et doit partir de la 23ème position lors des 4 courses à points qualificatives pour la grande finale de dimanche.

2015_winter_cup_019_36c035d22d.jpg

Loin d’être découragé, le jeune Vaudois brille tant samedi sur le sec et que dimanche sous la pluie avec de superbes dépassements conclués par des remontées au classement général. Ces belles performances sont d’ailleurs suivies par une magnifique 5ème place lors de la pré-finale qui le classe 10ème sur la grille de départ de la grande course du dimanche après-midi.
Mais avant d’abord le moment le plus important du week-end, retour dans le stand de son équipe où Lucas va débriefer et analyser les données de la télémétrie avec ses mécaniciens et ingénieurs. Après cela, il sera encore temps de changer les derniers réglages pour la course qui s’annonce très pluvieuse. Au vu de la structure de son équipe et des moyens à dispositions sur place, les spectateurs et soutiens comprennent vite que nous sommes dans un monde de futurs champions où rien n’est laissé au hasard et où les pilotes ne se font aucun cadeau.

_DSC9663_4ce3abc733.jpg

Justement, des cadeaux Lucas Légeret n’en recevra pas tellement pour la course principale de cette manche de Castelleto. Sous une pluie battante qui vient de redoubler d’intensité, le Vaudois nourrit pourtant de légitimes ambitions. On se dit aussi que les conditions de course pourraient lui permettre de se mettre en évidence. Depuis une grille de départ digne des plus grandes courses, Lucas  réussit un très bon départ et remonte à une splendide 5ème place après seulement trois tours. Revenu juste derrière son coéquipier Belge Ulysse de Pauw et alors que la course est sous drapeau jaune, c’est à ce moment qu’un concurrent heurte l’arrière du karting de Lucas qui se retrouve bien malgré lui éjecté de la piste. Très remonté et on le serait pour moins, le Vaudois garde son sang-froid et commence une remontée spectaculaire sous la pluie. Prouvant qu’il ne méritait pas ce qu’il lui était arrivé, il passe ses concurrents les uns après les autres. Intérieurs, extérieurs, courbes rien ne l’arrête…mis à part la fin de la course.

sans-titre.png

Terminant finalement huitième malgré cet incident rageant, alors qu’un podium lui tendait les bras, Lucas se consolera très vite en voyant ses ingénieurs et son motoriste le féliciter pour sa magnifique  performance globale et sa vitesse de pointe. Il marque au passage de beaux points au championnat ce qui lui permet d’être parmi les quinze meilleurs du classement (sur 80 engagés). Prochaine course de Lucas dans le cadre des WSK Master Series les 11 et 12 avril sur le circuit de La Conca au Sud de l’Italie. Bravo à lui et bonne chance pour la suite de la saison.

Plus d’informations sur Lucas Légeret (Team Art Birel) :
http://www.lucas-legeret.ch/fr/accueil/

22/12/2014

Sébastien Buemi confirmé pilote de réserve 2015 chez Red Bull

Le pilote Vaudois Sébastien Buemi a prolongé son contrat de deux ans en tant que pilote de réserve et de développement. Il fera donc à nouveau du Team du Taureau Rouge pour les saisons 2015 et 2016.

A ce poste depuis 2012, l’Aiglon passe la plupart de son temps de développement dans le simulateur de Milton Keynes, et prend part aussi à quelques séances d’essais privées pendant la saison. Bien qu’on ne s’attende pas à le voir sur un Grand-Prix l’année prochaine, Buemi serait amené, en cas de forfait d’un des deux pilotes titulaires de Red Bull et Torro-Rosso, à les remplacer au pied levé.

"On ne souhaite jamais quelque chose de mal à un collègue. La vérité est que j’adore travailler dans le simulateur", a confié Buemi à la presse."C’est pourquoi j’ai de nouveau signé pour deux autres années."

sebastien_buemi_red_bull.jpg

A côté de son activité pour Red Bull, le Vaudois tentera de défendre son titre de champion du Monde Endurance conquis avec Toyota cette année et de remporter le premier championnat de Formule E avec l’écurie e.Dams.

Ce sont donc de belles perspectives avec une année 2015 s’annonçant chargée pour lui. Quant à son avenir en Formule 1, la situation économique est telle que sans l’apparition d’une troisième voiture dans les écuries de pointe, le Vaudois ne semble pas être en mesure de briguer un volant de titulaire. La preuve en est avec les évictions de Vergne, Magnussen ou Gutierrez. Ce choix de rester en tant que 3ème pilote dans une écurie de pointe est donc la meilleure solution possible.

22/05/2014

6ème GP de la saison en principauté de Monaco : Starlettes et Pailletes au rendez-vous

Ce mercredi a marqué le début du GP de Monaco avec le traditionnel match de foot entre pilotes dans la Principauté. Et c’est ce jeudi qu’auront lieu, tradition oblige, les premiers essais libres en vue des qualifications de samedi, les F1 ne roulant pas le vendredi dans les allées monégasques.
Si ce Grand-Prix est également l’occasion pour plusieurs pilotes d’évoluer « à domicilie » comme par exemple Nico Rosberg, ou Jenson Button, c'est aussi le rendez-vous de la saison pour les stars de tous horizons et autres personnalités de la Formule 1. Gageons que ce sera à nouveau le cas cette année, puisque le festival de Cannes se déroule en ce moment à quelques kilomètres de là également.

gp de monaco,ferrari attend la victoire,rosberg à domicile,stars à monaco,prince albert,monégasque

Côté météo, le temps s’annonce clément, de quoi réjouir tout ce beau monde qui terminera certainement cette étape monégasque sur l’un ou l’autre des luxueux yachts stationnées sur le magnifique port de Monaco ou tout près du Casino.

Côté sportif, si Ferrari n’a pas gagné depuis 13 ans dans la principauté, on voit mal les rouges monter cette année sur la plus haute marche du podium à côté du prince Albert. Mercedes F1 AMG reste le grandissime favori, avec un Nico Rosberg qui sera motivé comme jamais, après sa victoire de l’an dernier. Quant aux horaires, la course et les qualifications auront lieu à 14 heures, comme habituellement en Europe.
Bon GP de Monaco à tous

gp de monaco,ferrari attend la victoire,rosberg à domicile,stars à monaco,prince albert,monégasque
Photos:Ludovic Chevalier @http://f1-faninfo.blog.tdg.ch/