28/07/2014

Fantastique victoire de Ricciardo au terme d’un incroyable GP de Hongrie

Avec un départ donné sous une piste mouillée et glissante et une pluie jouant au chat et à la souris, le GP de Hongrie a offert de superbes surprises et rebondissements. Alors que Nico Rosberg était parti en tête et avait déjà près de 7 secondes d’avance après 4 tours, Lewis Hamilton était lui parti des stands après que sa voiture eut pris feu en qualifications. Toutefois cette avance ne lui servira à rien, puisque dès le 5ème tour, la Safety Car fera une première apparition suite à un crash de Marcus Ericsson. Ce sera le premier accident d’une longue série, puisque ensuite Romain Grosjean (pendant la Safety Car) et Nico Hülkenberg (qui percuta son coéquipier Pérez) partiront également à la faute.

Le rôle de la Safety car
L’entrée de la Safety Car en piste chamboulera ainsi une grande partie des positions établies, puisque les 4 premiers (Rosberg-Botta-Vettel-Alonso) n’auront pas le temps de rentrer tout de suite aux stands pour changer de gommes, alors que leurs poursuivants utiliseront cette opportunité à bon escient.
C’est ainsi que les McLaren prirent la tête en misant sur des pneus intermédiaires et une course pluvieuse. Néanmoins la piste s’asséchant et la pluie faisant ses adieux, le pari ne s’avérera pas fructueux pour Button et Magnussen. Le spectacle n’était toutefois pas terminé pour autant puisque c’était au tour de Pérez (au 23ème tour) de sortir de piste dans le dernier virage, provoquant encore une fois l’entrée de la Safety car.
Plusieurs pilotes en profitent pour rentrer à nouveau aux stands, mais pas Alonso qui s’emparera ainsi du commandement de la course pour ne plus la lâcher de sitôt. Hamilton et Ricciardo profiteront également de ce scénario complètement fou pour revenir sur Rosberg, les deux Mercedes se retrouvent ainsi repoussées à se battre pour le podium, pendant que Vettel passera tout près de l’élimination en sortant au dernier virage comme Pérez. Le quadruple champion du monde repartira mais il terminera 7ème derrière Raikkonnen (6ème) et Massa (5ème).

sans_titre_170.jpg

Un trio de tête en lutte pour la victoire
Peu après la mi-course Rosberg qui devait lui encore une fois changer de pneus restera bloqué derrière Hamilton pendant plus de 5 tours, lequel ne le laissera pas passer malgré les demandes de son équipe. Fou de colère l’Allemand repartira avec des pneus neufs à 15 tours de l’arrivée mais avec passablement de retard sur le trio de tête (Alonso-Hamilton-Ricciardo) qui se livraient une superbe et incroyable bataille sur le Hungaroring. Et là, on assista au show du Super Ricciardo avec un coup de génie digne des plus grands. Resté derrière Hamilton qui ne parvenait pas à passer Alonso alors encore en tête, l’Australien dépassera le pauvre Lewis de manière incroyable avec une superbe manœuvre sur ce circuit réputé très étroit. Puis Ricciardo avalera le pilote Ferrari qui était parvenu jusqu’ici à garder la première place, synonyme de deuxième victoire de la saison pour Red Bull. L’Espagnol terminera finalement 2ème alors que Rosberg était revenu sur le trio. Les deux pilotes Mercedes se livreront ainsi une bataille de « fratricide » digne des plus grands duels de coéquipier dans le dernier tour. Rosberg tentera le tout pour le tout, mais Hamilton lui fermera la porte, allant jusqu’à le pousser hors de la trajectoire (et de la piste) selon l’Allemand.

F1+Grand+Prix+of+Hungary+cRZPfNt1y3xx.jpg

La bataille de "chiffoniers" Rosberg-Hamilton
Nico repartira furieux de Budapest demandant à éclaircir la situation avec Hamilton, alors que l’Anglais n’en repartira non moins fâché et mécontent de l’ordre reçu de laisser passer Rosberg plus tôt dans la course. A l’heure de la trêve estivale, le mot « trêve » n’est donc peut-être pas celui qui caractérise le mieux l’ambiance chez Mercedes en ce moment. Preuve en est, la sortie de Lauda ce matin qui a lancé que ce fut une erreur de demander à Hamilton de laisser passer Rosberg…
Un dernier petit mot pour dire que les Sauber sont pour une fois en nets progrès, puisque Sutil a terminé 11ème à 1 seconde la dixième place conquise par Button. Quant à Gutierrez, il a malheureusement du abandonner sur problème de SREC, alors qu’il était 8ème et bien parti pour sauver les meubles (et les voitures) de Peter Sauber. Prochain épisode après les vacances le 24 Août sur le mythique circuit de Spa-Francorchamps en Belgique.F1+Grand+Prix+of+Hungary+lB9MKy2S4O3x.jpg

Classement du GP de Hongrie

01 D. Ricciardo Red Bull 70 tours 25
02 F. Alonso Ferrari +5.2 18
03 L. Hamilton Mercedes +5.8 15
04 N. Rosberg Mercedes +6.3 12
05 F. Massa Williams +29.8 10
06 K. Räikkönen Ferrari +31.4 8
07 S. Vettel Red Bull +40.9 6
08 V. Bottas Williams +41.3 4
09 J. Vergne Toro Rosso +58.5 2
10 J. Button McLaren +67.2 1


Classement Championnat
1. Rosberg 202 pts
2. Hamilton 191 pts
3. Ricciardo 131 pts
4. Alonso 115 pts
5. Bottas 95 pts

25/07/2014

11ème GP de la saison à Budapest : Bienvenue au GP de Hongrie avant la trêve estivale

Pour ce dernier GP avant la traditionnelle pause estivale, nul doute que Lewis Hamilton vainqueur des deux dernières éditions sur le Hungaroring sera plus motivé que jamais. Surtout après avoir vu Nico Rosberg reprendre le large au championnat au GP d’Allemagne tout en obtenant la reconduction de son contrat sur plusieurs années. Hamilton espère donc bien lui aussi pouvoir prolonger son aventure chez Mercedes au-delà de 2015 le plus rapidement possible et pourquoi pas réussir la passe de 3 en Hongrie. Pour cela, il faudra se méfier des Red Bull et des Williams qui semblent les adversaires les plus dangereux en ce milieu de championnat. Car oui, en effet avec 19 courses au compteur en 2014, on a bel et bien déjà franchi le cap de la moitié du championnat et nous basculerons bien déjà après les vacances d’été sur une fin de championnat qui s’annonce passionnante.

F1+Grand+Prix+Hungary+Practice+j2JVDQmJA9sx.jpg

Mais avant tout cela, il faudra déjà marquer le plus de points possible ici à Budapest et le meilleur moyen d’y arriver ici est bien connu : partir de la pole-position. En effet, le GP de Hongrie n’étant pas légendaire pour ses dépassements et courses à multiples rebondissements. De là à dire que la course n’est jamais intéressante, il y a une…route que nous ne franchirons pas.

Une première indication devait nous être donnée par les essais libres qui devaient avoir lieu ce vendredi, et c’est Lewis Hamilton qui par deux fois a devancé son coéquipier en signant les meilleurs temps. Les Williams et Red Bull ont également jouées placé et on peut donc s’attendre à un GP passionnant, tout du moins pour le podium et les gros points. Car lorsqu’il y a des points enjeux et du spectacle dans l’air, un certain Fernando Alonso est également très enclin pour participer à la fête.
Rendez-vous pour les qualifications et la course samedi et dimanche à 14 heures pour un nouveau GP de Hongrie sous une chaleur estivale.  
 
1730885-public-hongrie-jpg_1595229.jpg

 

 

 

21:22 Publié dans F1, Formule 1, Sport | Tags : gp de hongrie lewis hamilton, hamilton hongrie, gp mercedes, budapest f1 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

24/07/2014

Le GP du Mexique fait son retour au calendrier du championnat 23 ans après

Quelle bonne nouvelle pour tous Mexicains s et plus particulièrement les fans de Formule 1 que celle annoncée jeudi matin par un Bernie Ecclestone en pleine forme. En effet, 23 ans après sa dernière édition, le GP de Formule du Mexique refera donc son apparition au calendrier 2015. Cela permet également au continent Américain d’avoir une course supplémentaire dans ce championnat (seul les Etats-Unis et le Brésil était jusqu’ici présent) qui avait plutôt tendance à s’étendre vers l’Est, sur l’Asie et le Moyen-Orient. De plus, cette nouvelle édition du GP de Mexique sera parfaitement cohérente tant au niveau organisationnel que logistique puisqu’elle devrait se dérouler juste après le GP des Amériques à Austin, pour ce qui sera une véritable tournée américaine.

F1, Formule 1, GP du Mexique, GP du Mexique fait son retour au calendrier du championnat, Sergio Pérez, Carlos Slim

La course se déroulera sur le circuit de Mexico City qui avait déjà accueilli des Grand-Prix entre 1963 et 1970 puis de 1986 à 1992. Le tracé d’une longueur de 4,421 sera donc totalement rénové et des travaux d’agrandissements et d’assainissements sont encore prévus afin de garantir une superbe course en Amérique Centrale. Si le nombre d’éditions n’a pas été dévoilé, nul doute que Bernie aura très certainement négocié un contrat pluriannuel. Soyons également certain que le 2ème homme le plus riche du monde, Carlso Slim, aura favorisé et soutenu le projet de toutes ses forces. Lui qui soutient d’ailleurs financièrement à travers sa société Telmex les deux pilotes Mexicains du plateau Sergio Pérez et Estéban Gutierrez peut se frotter les mains de voir son grand rêve de GP enfin se réaliser. Et de surcroît avec des pilotes « maisons ».

F1, Formule 1, GP du Mexique, GP du Mexique fait son retour au calendrier du championnat, Sergio Pérez, Carlos Slim

Il ne manque donc plus que le feu vert de le FIA après rénovation et de connaître la date exacte de GP, qui pourrait être l’une des deux nouveautés du calendrier 2015. En effet outre le pays de Sergio Pérez, un autre nouveau bien que plus surprenant pourrait faire son entrée l’année prochaine : l’Azerbaïdjan. Bien que le pays soit encore au niveau de pourparlers, cela montre encore une fois le désir de nouveauté (et d’argents frais Monsieur Ecclestone ?...) et d’innovation pour la Formule 1. Espérons simplement que les futurs GP de Russie (à Sotchi cette année), du Mexique et d’Azerbaïdjan ne fassent pas seulement une courte apparition comme la Corée du Sud, l’Inde, le GP de Valence ou la Turquie ces dernières années, sinon cela nous donnera vraiment l’impression que ces éditions ne sont créés que pour renflouer les caisses…Pour conclure, soyons honnêtes et admettons que face à l’histoire et au glamour des GP de Monaco, d’Italie ou de Grande-Bretagne, ces nouvelles courses et pays ne font pas encore le poids… Le GP de France (absent depuis 2008) peut en témoigner…