28/05/2014

Un Suisse en Formule 1 avec Lotus : Fabio Leimer a effectué des essais Pirelli

Lors d’une journée de test organisée par Pirelli et Lotus F1 Team, l’Argovien a eu l’honneur de piloter pour la deuxième fois de sa carrière (après les essais jeunes pilotes d’Abu Dhabi en 2011) une monoplace de Formule 1, avec comme principale mission d’effectuer des tests comparatifs entre différentes gommes Pirelli de démonstration. Représentant une véritable récompense pour son titre en GP2 de la saison dernière, cette journée d’essais a pleinement comblé le pilote de 25 ans et on espère qu’elle en appellera d’autres. De leur côté, les représentants de Pirelli et du Team Lotus F1 ont été impressionnés par les temps au tour de Fabio Leimer, ainsi que par son analyse précise et professionnelle.

En couvrant pas moins de 78 tours sur le circuit Paul Ricard, au volant de la Lotus E21 avec laquelle Kimi Raikkonen avait remporté le Grand Prix d'Abu Dhabi en 2012, Fabio Leimer a donc vécu une journée incroyable et comme il le dit beaucoup appris sur la voiture et les pneus par Pirelli qui étaient à sa disposition.
Fabio Leimer: « Je tiens à remercier l'équipe Pirelli et Lotus F1 pour cette expérience extrêmement précieuse, dont j'ai pu profiter pleinement et que je n’oublierais jamais »
.

Fabio Leimer, Formule 1, Fabio Leimer en Formule 1, Leimer recherche un baquet de F1, Sauber, Leimer et Sauber, Leimer effectue des test en Formule 1, Lotus Leimer

Le talentueux Argovien n’a non plus pas dit son dernier mot, et il croit encore fermement en ses chances : « Mon rêve c’est la Formule 1. C’est là que je veux aller mais j’ai déjà 25 ans, donc si je veux le faire, il faut que ça arrive rapidement. L’expérience que j’ai vécue [avec Pirelli] va certainement m’aider. »
C’est tout le mal qu’on lui souhaite, quand on sait que Fabio est soutenu par un généreux sponsor qui était prêt à offrir 14 millions à Sauber pour lui offrir un baquet pour cette saison 2014. Mais le Suisse n’était pas parvenu à convaincre Peter Sauber. Assez incroyable et regrettable d’ailleurs, car quand on regarde les performances de l’écurie Suisse et de ses pilotes en ce début de saison, on se dit que Fabio n’aurait pas pu fait pire…
En attendant une opportunité dans la catégorie reine du sport automobile, le pilote helvétique disputera prochainement les mythiques 24 Heures du Mans au sein de l’écurie Lausannoise Rebellion. On lui souhaite bonne chance et espère le retrouver prochainement en Formule 1.

 

Le classement spécial du blog : « Driver of the Race Monaco»

Best of du GP de Monaco

casque or.jpg
1.Nico Rosberg : 5 points et casque d’or
2ème victoire consécutive à domicile pour Nico. Auteur d’un très bon départ en maitrisant parfaitement son coéquipier Lewis Hamilton, il a mené la course du début à la fin de la course. Impeccable sur les deux phases de Safety car, cette victoire lui permet d’autre part de reprendre la tête du championnat du monde. Si nous lui accordons les 5 points de notre classement c’est surtout au vu de sa performance de dimanche, car le reste laissa à désirer. En effet, la fête du podium fut en partie gâchée par la mauvaise ambiance entre les pilotes Mercedes et la fin des qualifications de Rosberg fut pour le moins ambiguë, si ce n’est suspicieuse…Vu que la FIA se prononça pour un « non-lieu », nous avons donc accordé les 5 points et le bénéfice du doute à Nico.

casque argrent.jpg
2. Jules Bianchi : 3 points et casque d’argent
Héroïque, historique, Magnifique. Tous les superlatifs étaient de rigueur pour qualifier la formidable performance du jeune Niçois dimanche soir. En effet, Jules Bianchi a su profiter des circonstances de course mais a également mis du cœur à l’ouvrage en prenant le meilleur sur Kamui Kobayashi dans un dépassement « viril et osée ». Ainsi, la suite de sa course fut un mélange de parfaite maitrise et d’audace, qui lui permirent de tenir tête à Kimi Räikönnen et ses poursuivants. Avec cette 9ème place et les tous premiers points offerts à l’équipe Marussia, Jules Bianchi s’est définitivement révélé au monde de la Formule 1 et a présenté sa candidature pour un volant dans une équipe du haut du classement pour la saison prochaine.

casque bron.jpg
3. Daniel Ricciardo: 2 points et casque de bronze
3ème place pour le jeune Australien et deuxième podium de sa carrière. Le GP de Monaco ne pouvait se dérouler de meilleure manière pour lui, puisqu’il termina carrément dans les roues de Lewis Hamilton et éclipsa totalement son coéquipier Sebastian Vettel en proie à des soucis techniques. Mieux encore, au fil des Grands Prix, Ricciardo s’annonce comme un redoutable et talentueux pilote, qui risque de ne pas mener la vie facile au quadruple champion du monde Allemand. Avec une voiture en constante progression, il pourrait bientôt viser la victoire lors de l’une des prochaines courses

Les Malus du GP :
flèche.jpg
-5pts: Adrian Sutil
Après être déjà sorti de la piste en essais libres, l’Allemand a totalement manqué ses qualifications. Il fut ainsi obligé de partir depuis le fond de grille et parvint toutefois à remonter gentiment en milieu de classement. Alors que la course semblait lui sourire et que les points étaient enfin à sa portée, l’Allemand commit une erreur lors de la sortie du tunnel et tapa dans le rail. S’en était terminé pour lui avec ce GP de Monaco, et encore une cruelle désillusion pour lui et son équipe. Il a beau clamer que la voiture est très difficile de conduire, il risque définitivement d’y laisser sa place en Formule 1.

-3pts : Esteban Gutierrez :
Tout comme pour son coéquipier Allemand, Gutierrez semblait sur le point de marquer de gros points à Monaco, après avoir lui aussi manqué ses qualifications. Cependant, le Mexicain ne fit pas mieux que son coéquipier, puisqu’il commit l’irréparable en touchant le rail sous la pression de Romain Grosjean. Une faute de pilote qu’il qualifiera « d’impardonnable », ce qui ne lui rendra toutefois pas ces points envolés…
Chez Sauber tout comme dans le paddock, on commence à se demander si le problème ne se situe pas également au niveau des pilotes…Heureusement pour lui, le Mexicain amène à lui seul une grosse partie du budget de l’écurie, sinon il serait certainement déjà hors course.


-2pts : Kimi Raikonnen:
Pauvre Kimi Raikonnen a-t-on envie de dire en premier lieu. En effet, auteur d’un superbe départ, le Finlandais se retrouve rapidement 3ème derrière les deux Mercedes et rien ne laissait présager une fin de course aussi catastrophique. Payant un arrêt aux stands retardé par Ferrari, Iceman va se retrouver englué dans le traffic, avant de perde son sang-froid et de s’accrocher d’abord avec Chilton puis avec Kevin Magnussen, alors qu’une 6ème place était en jeu. Il terminera finalement hors des points et complètement largué, avec l’impression qu’il avait laissé passer une occasion de marquer de bons points. A lui de se ressaisir au Canada.

Classement Général Dtiver of the Race 5/19

1. Hamilton 18 pts
2. Rosberg 15 pts
3. Ricciardo 4 pts

4. Hülkenberg 3pts
5. Alonso 3 pts
6. Pérez 2 pts
7. Kvyat 2pts
8. Vettel 2 pts
9. Grosjean 2 pts

10. Magnussen 1 pt

11. Bianchi 0pt
12. Bottas 0pt
13. Button 0pt
14. Chilton 0 pt
15 Ericsson 0 pt

16Massa- 2pts
17 Raikonnen -4pts
18. Vergne – 5pts
19. Kobayashi – 5pts
20. Gutierrez – 9pts
21. Maldonado - 10pts
22. Sutil -17pts

15:40 Publié dans F1, Formule 1, Sport | Tags : f1, monaco, gp monaco, résultat, pilote, mercedes, bianchi | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

27/05/2014

Nico Rosberg s'impose dans son jardin pour la 2ème année consécutive

A Monaco, la coutume veut que le pilote ayant réussi la pole-position a déjà fait plus de la moitié du chemin vers la victoire avant la course.
Et au terme des 78 tours d'un Grand Prix de Monaco couvert sous le sec, c'est bien à Nico Rosberg qu'est revenu le privilège d'inscrire son nom pour la deuxième fois au palmarès de la Principauté Monégasque.
En tête de bout en bout, le pilote Allemand n'a pas laissé l'ombre d'une chance à Lewis Hamilton, son coéquipier qui n'en avait hier que le nom. En effet, le seul sourire de l'Anglais dépité, fut pour le couple Princier avec une Princesse Charlène rayonnante et un prince Albert en pleine forme pour l'occasion. Impuissant face à la maîtrise de Nico Rosberg à domicile, on comprend toutefois mieux la mine de l'Anglais, lorsque l’on se rappelle que la pole position a été acquise dans des circonstances pour le moins ambiguës (une sortie de piste de Rosberg empêchant Hamilton de finir son tour).

f1,gp de monaco,formule 1,rosberg s'impose dans son jardon,rosberg gagne à monaco,lewis hamilton; marussia,bianchi,sauber

Revenons cependant à la course, avec donc un nouveau doublé Mercedes, le 5ème de la saison et une superbe 3ème place de Daniel Ricciardo qui est à nouveau parvenu à faire oublier un Sebastian Vettel en proie à des soucis techniques et obligé d'abandonner après moins de 5 tours. Si la suprématie des Mercedes ne faisait aucun doute, tout le mérite de ce podium revient au jeune Australien qui après avoir été passé par Räikkönen au départ, a su repasser devant le Finlandais et ensuite résister à Fernando Alonso.
Mais Monaco ne serait pas Monaco, sans quelques touchettes contre les rails et des interventions de la Safety Car. Ce fut d’ailleurs tout de suite le cas au premier tour, avec un accrochage entre Pérez et Button qui condamna le Mexicain à l’abandon. Ce fut à nouveau le cas au 25ème tour, avec une sortie de piste de Sutil, un peu trop optimiste dans son freinage à la sortie du Tunnel et qui partit à la faute et donc à l’abandon. Cette deuxième entrée de la Safety Car fut d’ailleurs fatale à Kimi Räikönnen qui se retrouva pris dans le traffic suite à un arrêt au stand trop tardif et qui termina par s’accrocher non seulement avec Chilton mais aussi avec Magnussen.

Outre les accrochages et dépassements difficiles, les rues de la Principauté sont aussi connues pour mener la vie dure aux moteurs de Formule 1. Ce ne sont d’ailleurs ni Jean-Eric Vergne et Daniil Kvyat ou encore Valteri Bottas, tous en course pour marquer de bons points mais trahis par leur propulseur qui nous contrediront.

f1,gp de monaco,formule 1,rosberg s'impose dans son jardon,rosberg gagne à monaco,lewis hamilton; marussia,bianchi,sauber

Ainsi plusieurs places dans les points se libérèrent au fil de tours, jusqu’à voir Gutierrez, Grosjean et Bianchi frapper à leur porte. Malheureusement pour le Mexicain, il partit bêtement à la faute en touchant le rail à 20 tours de l’arrivée, laissant la voie libre à Grosjean et Bianchi. A la fin du Grand-Prix les deux Français profiteront encore de l’accrochage de Räikönnen et Magnussen pour marquer respectivement 4 et 2 points. Premiers points donc pour Bianchi et Marussia, qui avec cette performance incroyable et historique dépassent Sauber et Caterham au classement constructeurs. Les Suisses réalisent ainsi une très mauvaise opération, qui s’apparent à une catastrophe au niveau comptable. Quant à Grosjean, sa belle course est récompensée par 4 points mérités, Alonso et Hülkenberg (belles prestations des deux pilotes) étant hors de sa portée.)

La 72ème édition de ce Grand Prix de Monaco a donc tenu toutes ses promesses, avec une cascade d’abandons (huit), des premiers points (Bianchi) et de nombreuses stars du showbiz saluant la victoire de Rosberg à coups de sirènes et bouteilles de champagnes depuis leurs luxueux yachts alignés sur le port. Et la fête continua comme à son habitude encore tard dans la nuit aux abords du Casino et du port de la principauté Monégasque.

 

Classement du GP de Monaco

01

N. Rosberg

Mercedes

 

02

L. Hamilton

Mercedes

 

03

D. Ricciardo

Red Bull

 

04

F. Alonso

Ferrari

 

05

N. Hülkenberg

Force India

 

06

J. Button

McLaren

 

07

F. Massa

Williams

 

08

R. Grosjean

Lotus

 

09

J. Bianchi

Marussia

 

10

K. Magnussen

McLaren

 

Classement Général Pilotes

01

N. Rosberg

                   

122

02

L. Hamilton

                   

118

03

F. Alonso

                   

61

04

D. Ricciardo

                   

54

05

N. Hülkenberg

                   

47

06

S. Vettel

                   

45

Classement Général Constructeurs

01

Mercedes

 

 

 

 

 

                   

240

02

Red Bull

 

 

 

 

 

                   

99

03

Ferrari

 

 

 

 

 

                   

78

04

Force India

 

 

 

 

 

                   

67

05

McLaren

 

 

 

 

 

                   

52

06

Williams

 

 

 

 

 

                   

52