09/05/2014

Retour de la Formule 1 en Europe avec le GP d’Espagne

Avec le GP d’Espagne à Barcelone, la saison de Formule 1 arrive véritablement aux choses sérieuses.Ainsi le premier GP européen est souvent l’occasion de se faire une idée encore plus précise de la hiérarchie ou est parfois le théâtre d’une redistribution des cartes, suite aux améliorations apportées par les équipes pour la tournée européenne.
Cette année, les équipes ne manqueront pas à cette tradition, puisque de nombreuses écuries comme Sauber, Red Bull, McLaren ou Ferrari ont annoncé de nombreuses évolutions. Assez pour déstabiliser et dépasser Mercedes vainqueur des 4 premiers Grand-Prix de la saison ? Si les flèches d’argent avaient connu un GP d’Espagne 2013 cauchemardesque en ne ramenant qu’un point de Catalogne alors qu’ils occupaient la première ligne, nul doute que cette édition 2014 se passera autrement mieux pour eux.

Enfin, ce sera aussi une course à domicilie pour Fernando Alonso qui espère certainement rééditer sa victoire de l’an dernier, lui qui avait pu au nez et à la barbe des Red Bull s’emparer de la première place du podium devant Kimi Raikkonen et son coéquipier de l’époque Felipe Massa.
Au niveau des horaires, on retrouve pour la première fois les horaires habituels avec un GP à l’heure Européenne. Le début de la course aura donc bien lieu à 14.00 comme c’est souvent le cas sur le vieux continent.

Bm8gDIyIUAAD-VD.jpg

Suivez également l'actualité de la F1 d'heure en heure sur nos sites amis:
www.superf1.be
www.fanaticf1.com
www.toilef1.com

07/05/2014

Sauber en état de crise

Qui pour sauver un écurie Sauber à l’agonie ?

Avec un début de saison catastrophique, l’équipe Suisse Sauber réalise probablement le plus mauvais début de championnat de son histoire. En plus d’un manque cruel de rapidité, c’est également la fiabilité qui fait défaut. Le bilan après 4 courses est bien maigre, avec pour meilleurs résultats les 11ème et 12ème places,à un tour du vainqueur, récoltés respectivement par Adrian Sutil et Estéban Gutierrez lors du premier Grand Prix de la saison en Australie. La suite ne sera que plus désastreuse, avec 2 doubles abandons en Malaise et Bahreïn (moteur, boite à vitesse, accrochage) et une 16ème place pour Estéban Gutierrez au GP de Chine. Au-delà des performances et résultats, c’est aussi la santé financière de l’équipe chère à Peter Sauber qui inquiète les fans et le monde de la Formule 1. Comment en est-on arrivé là ? Et surtout, comment juguler cette descente aux enfers de l’écurie d’Hinwil ?

f1,formule 1,sauber,l'équie sauber en difficulté,quel avenir pour sauber,sauber manque d'argent,un pilote payant poru sauber,mcgregor f1

Une voiture trop lourde ?
Une première piste serait le poids excessif de la Sauber C33. Un monoplace qui serait trop lourde d’au moins 10 kg par rapport à ses concurrentes. De plus, la grande taille (et donc leur poids) d’Estéban Gutierrez et d’Adrian Sutil ne facilitant pas les choses. Le moteur Ferrari semble être également en cause.Ainsi le bloc moteur italien est plus lourd et moins performant que ses concurrents, notamment sur les lignes droites. Afin de remédier à ces problèmes, les ingénieurs se sont donc mis au travail et une version évoluée de la voiture avec 20 kg de moins devrait être au départ du GP d’Espagne ce week-end. Si une telle réduction de poids semble être possible, c’est que les responsables du moteur Ferrari ont eux aussi fait un travail acharné ces derniers jours du côté de Maranello afin de réduire le poids de leur propulseur, tout en améliorant son rendement. Adrian Sutil et Estéban Gutierrez n’auront donc pas besoin de se mettre au régime. Plus sérieusement, on espère que ces changements se verront sur la piste, et rapidement.

f1,formule 1,sauber,l'équie sauber en difficulté,quel avenir pour sauber,sauber manque d'argent,un pilote payant poru sauber,mcgregor f1

Des pilotes… payants ?
Un autre souci majeur et peut-être même crucial pour la survie de l’équipe, est sa santé financière. En effet, comme tout le monde le sait, Sauber doit faire face depuis maintenant presque deux ans à des problèmes financiers et lutte toujours pour garantir les fonds nécessaires à sa survie. C’est donc sans surprise qu’Estéban Gutierrez, soutenu par Carlos Slim l’homme le plus riche de la planète, a rempilé pour un an supplémentaire en amenant avec lui une valise de sponsors Mexicains (Telmex, Claro). Le choix d’Adrian Sutil n’est pas non plus basé uniquement sur ses qualités reconnues de pilotes. L’Allemand emmène dans ses bagages son sponsor personnel Medion, qui selon plusieurs sources lui paierait la totalité de son salaire.

Enfin, nouveauté cette année, le pilote de réserve Diego Van der Garde a amené son propre sponsor McGregor, ce qui lui permettra non seulement de participer à plusieurs séances du vendredi matin (dès ce GP d’Espagne), mais aussi à contribuer à remplir les caisses de l’écurie de près de 2 millions d’euros. Quant à Simona de Silvestro, engagée comme « pilote affiliée » sans que personne ne sache vraiment ce que cela signifie, elle a réalisé des tests à Fiorano au volant d’une Sauber complétement décoré aux couleurs de son sponsor personnel. Soyons certains que Sauber aura là aussi récolté un peu d’argent. En finalité on se rend compte que Sauber n’a donc pas le choix et est obligé de recourir à des pilotes payants pour sa survie. Heureusement il l’a fait assez intelligemment avec des pilotes d’expérience ou connaissant la F1. Cependant, on ne mentira pas en disant qu’on ne peut qu’être déçus des performances des deux pilotes titulaires. On attendait clairement plus de leur part.

Une piste Russe gelée ?
On aimerait pouvoir affirmer que la survie de l’équipe dépendra des futures performances en course des monoplaces de Hinwil, mais rien n’est moins sûr…
La présence du jeune Sergey Sirotkin, partie intégrante de l’équipe mais en temps que réserviste et non titulaire comme initialement prévu, prouve bien que la survie de Sauber se joue encore à côté de la piste. En effet, l’argent de Russie semble ne pas être encore arrivé et les tensions de plus en plus fortes en Ukraine et en Russie ainsi que le gel de plusieurs comptes et transactions avec l’Europe n’ont fait que glacer un peu plus des négociations déjà bien compliquées et presque au point mort.

f1,formule 1,sauber,l'équie sauber en difficulté,quel avenir pour sauber,sauber manque d'argent,un pilote payant poru sauber,mcgregor f1

C’est dans cette perspective que la Team Manager, Monisha Kaltenborn, devra peser de toutes ses forces et de concert avec les autres petites équipes auprès de la FIA, afin qu’un accord puisse être trouvé sur la réduction des coûts ou la création d’un budget plafond. Si Force India vient de signer un gros sponsor avec la boisson Smirnoff, du côté Suisse on ne voit toujours rien venir. Alors espérons que le Team et ses pilotes sauront se ressaisir au plus vite, sans quoi la noyade des premières courses se transformera en naufrage collectif fort dommageable pour le sport automobile Suisse et l’histoire de la Formule 1.
Crédit des photos @Sauber F1 Team

23/04/2014

Le classement spécial du blog : « Driver of the Race China»

Best of du GP

casque or.jpg
1.Lewis Hamilton : 5 points et casque d’or
Impérial, génial, inaccessible, encore une fois Lewis Hamilton a été impeccable en Chine Parti de la pole, il n’a jamais été inquiété ni par son coéquipier, ni par ses poursuivants. En maintenant à distance raisonnable Alonso puis Rosberg, il a pu tranquillement gérer ses pneus et sa consommation. Comme il le déclara après la course, il ne dût se battre que contre lui pour garder la victoire et sa concentration. La seule chose qui l’aura peut-être perturbé est le drapeau à damier tombé un tour trop tôt….

casque argrent.jpg
2. Fernando Alonso: 3 points et casque d’argent

Parti en pole Position, Rosberg s’est fait dépasser dès le premier virage et a ensuite couru toute la course Auteur d’un très bon départ et début de course, Fernando Alonso a offert son premier podium de la saison à Ferrari, mais cela ne fût pas si facile que cela. Poussant sa monoplace aux limites de sa capacité, il a obtenu le maximum qu’il pouvait en Chine, en résistant jusqu’au bout à Ricciardo pour sauver ce podium et en ayant l’intelligence de ne pas trop insister lorsque Rosberg bien plus rapide arriva dans ses rétroviseurs. Enfin une éclaircie sur Maranello, mais il faudra continuer à travailler. Alonso mérite ses points et son podium.

casque bron.jpg
3. Nico Rosberg: 2 points et casque de bronze Malgré une voiture endommagée au départ par une touchette et un problème de télémétrie, Rosberg a fait preuve d’une combativité et volonté de toute épreuve pour remonter ses adversaires depuis la 6èmeplace un par par un pour finalement arriver juste 2ème derrière Lewis Hamilton. Il offre ainsi un nouveau doublé à Mercedes, le 3ème de rang. Il recevra les félicitations de son équipe pour sa belle remontée. Nous lui offrons donc ces points, bien que Bottas ou Hülkenberg auraient aussi pu les recevoir. Ce fut un choix difficile.

 

Les Malus du GP :

flèche.jpg
-5pts: Adrian Sutil
Qualifié 14ème sur la grille de départ, il a réussi à manquer complétement son départ et terminer en dernière position le premier tour du GP. La suite ne fut que plus catastrophique. Sa voiture probablement endommagée n’était pas dans le rythme des autres concurrents. Il a abandonné après moins de dix tours de course, pour la 3ème fois consécutive. Les GP se suivent et se ressemblent. Jusqu’à quand ?


-3pts : Esteban Gutierrez :
Bien qu’ayant terminé la course, il n’a pas réussi un bon GP ni de satisfaisantes qualifications. Pire, en terminant juste devant les deux Caterham et Marussia, il a prouvé que la Sauber était la plus mauvaise voiture du plateau juste avant les deux équipes de que de peloton. A ce rythme-là, elles en feront bientôt parties…On commence à craindre pour la survie sportive et financière de cette sympathique équipe. C’est vraiment dommage

-2pts : Kimi Raikonnen:
Dominé tant en qualifications qu’en course depuis le début de l’année par Fernando Alonso, Kimi Raikonnen peut encore être plus déçu à l’issue de ce GP de Chine qui a vu son coéquipier réussir une belle performance avec sa monoplace et monter sur la troisième marche du podium. Il faut absolument qu’il se reprenne sous peine d’être dominé toute la saison et de devenir définitivement le pilote No2de Ferrari. A moins qu’il ne le soit déjà… ?


Au classement Général de notre classement, on remarque que Lewis Hamilton prend le large par rapport à ses adversaires. Logique.. Derrière on retrouve les pilotes les plus critiqués du moment.

Classement Général Dtiver of the Race 3/19

1. Hamilton 15 pts
2. Rosberg 10 pts
3.Hülkenberg 3pts
4. Alonso 3 pts
5. Ricciardo 2 pts
6. Pérez 2 pts
7. Kvyat 2pts
8. Magnussen 1 pt

9. Grosjean 0pt
10. Button 0pt
11. Massa 0 pt
12. Bottas 0pt
13. Ericsson 0pt
14. Chilton 0 pt

15. Raikonnen-2pts
16. Gutierrez – 3pts
17. Vettel – 3pts
18. Bianchi - 3pts
19. Vergne – 5pts
20. Kobayashi – 5pts
21. Maldonado - 5pts
22. Sutil -12pts