21/02/2014

Red Bull présente sa RB10 : Une nouvelle voiture de champion?

Les présentations se sont succédées mardi 28 janvier en marge des essais de Jérez et les champions du monde en titre des constructeurs et pilotes, l’écurie Autrichienne Red Bull a elle aussi dévoilé son bolide pour cette saison 2014. Et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’elle semble moins moche que prévu et annoncé par le fantastique ingénieur Adrian Newey. La monoplace conçue par le talentueux ingénieur était d’ailleurs très attendue par le monde de la F1, puisque l’Anglais parvient à chaque fois à tirer le meilleur du règlement afin d’offrir la voiture la plus compétitive possible. De plus, tout cela souvent avec une certaine discrétion et humilité. Si Red Bull en est donc à ce niveau pour sa 10ème saison c’est donc aussi un peu grâce à lui.

Mais revenons à la voiture, son design semble compact et assez élégant. De plus, le nez de la voiture avant, bien que présentant lui aussi un look qualifié de « fourmilier » ressemble plus à un nez de « castor » selon certains spécialistes, dont le site FanaticF1. Une autre chose est également étonnante sur cette dixième Red Bull, le fait qu’elle paraisse ressembler un peu à ses prédécesseurs les RB8 et RB9, alors que le règlement a totalement changé. Mais rassurez-vous, la voiture a bien été toute repensée, la preuve avec l’aileron arrière ou les échappements.
Au niveau de la livrée, les couleurs d’une équipe Red Bull qui gagne  ne changent pas. On n’en attendait pas moins des Autrichiens d’ailleurs. Le bleu, le rouge tournant au violet sont donc encore présents. Les sponsors sont également restés fidèles, normal me dire-vous, avec le maintien de Pepe Jeans, Geox, Rauch, Casio, Total et bien sûr le partenaire principal Infiniti.

Image du site Twitter de Red Bull RacingBfDPL2BIYAAJ5jG.jpg

Quant aux pilotes, Sébastian Vettel le quadruple champion du monde en titre est bien sûr lui aussi encore de la partie et il tentera cette année d’égaliser le record de cinq titres consécutifs de Michael Schumacher à qui l’on profite d’ailleurs d’envoyer tout notre soutien et courage. Vettel arborera d’ailleurs le No 1 afin de bien montrer qui est le patron. Quel sera d'ailleurs le nom que le champion donnera à sa nouvelle voiture, lui qui est assez adepte de cela. Comme depuis 2009, l’Allemand sera à nouveau épaulé par un Australien, mais ce n’est plus mark Webber mais Daniel Ricciardo qui sera le second pilote Red Bull. Le jeune homme de 24 ans et natif de Perth aura la lourde tâche d’assurer pour la cinquième fois consécutive le titre de champion du monde des constructeurs à sa nouvelle écurie. Heureusement pour lui, Mark Webber n’a pas placé la barre trop haute, mais assez haute toutefois pour devoir sortir de bonnes performances.

Avis personnel :
Cette 10ème
Red Bull, la RB10 semble un petit peu différente de ses concurrentes, mais méfions-nous, l’imprévisible Newey a certainement plus d’un tour dans son sac ou plutôt dans le châssis et elle n’est peut-être pas si différente que cela après tout. Toutefois, avec la nouvelle réglementation, je me risque à dire que la domination ne sera pas aussi écrasante que l’année dernière et que Ferrari et Mercedes seront à la hauteur du taureau rouge. De plus, Ricciardo qui est seulement le deuxième pilote Toro Rosso promu chez Red Bull aura aussi une certaine pression qui me fait dire que la saison n’est pas encore gagnée d’avance pour les hommes de Christian Horner. Espérons pour l’attractivité de ce championnat F1 2014 que je ne me trompe pas. 

La Williams FW36 sort en piste : Mais pour la livrée définitive, encore un peu de patience

Bien que la voiture présentée ne soit pas totalement la version finale qui prendra la piste le 16 mars à Melbourne pour le premier Grand-Prix de la saison, Williams a bien lancé sa monoplace dans le grand bain à Jérez. Ceci notamment dans le but de récolter le maximum d’informations et d’effectuer quelques tours d’installations avant de peut-être revoir certains aspects ou pièces. Toutefois, en sortant d’une saison 2013 catastrophiques, l’équipe basée à Groove ne pouvait se permettre de manquer les premiers essais 2014, ce d’autant plus qu’ils ont changé de fournisseur moteur et seront désormais équipés par le V6 Mercedes, ce qui met à nouveau fin à l’alliance historique Williams-Renault.

Du peu de choses que l’on a pu voir sur les photos officielles, l’aérodynamisme de la Williams semble assez standard et l’avant de la voiture semble également avoir un long assez allongé de type « fourmilier ». L’arrière semble à l’instar des monoplaces des autres écuries avoir un aileron plus petit que lors des dernières années. Au niveau du look, le bleu nuit est de mise sur cette Williams FW36, bien que l’on sache que les couleurs seront encore modifiées ces deux prochains mois avant le début du championnat. Ceci dépendra certainement du nom des sponsors que l’équipe de Sir Frank Williams arrivera à séduire, et notamment ceux en provenance du Brésil, en référence à Felipe Massa. Notons toutefois ceux déjà aperçu mardi à Jérez, à savoir l’historique Ranstadt, Experian et Kennpi. Il reste donc pas mal de travail à fournir pour combler la perte de PSVDA parti avec Pastor Maldonado. Cela serait d'ailleurs presque chose faite, puisque Martini et Petrobras (Brésil) et Banca do Brasil devraient être les 3 prochains futurs partenaires de Williams. Ainsi, Martini fêterait son retour en Formule 1 et directement en tant que sponsor titre. On se réjouit donc d'enfin pouvoir découvrir la livrée 2014.
 
Quant aux pilotes, Valterti Bottas est maintenu dans le Team de Claire Williams et il sera nouvellement épaulé par Felipe Massa, qui rejoint donc l’équipe de Groove et qui a depuis de longues années souvent eu l’habitude d’accueillir des pilotes brésiliens dans ses cockpits. Si Bottas n’est pas parvenu à montrer tout son talent avec la Williams 2013 totalement manquée, il se devra de faire mieux s’il veut pouvoir se faire une place en Formule 1. L’arrivée de Felipe Massa comme évoqué plus haut, devra aussi permettre de relancer l’équipe mais aussi la carrière du Brésilien en F1, car pour lui aussi en cas d’échec, il se pourrait bien qu’il perde définitivement sa place dans la plus haute catégorie du sport automobile.

BfE_5bkIgAAaTo4.jpg

                                           Image du site Twiiter de Williams F1


Avis personnel :
Le nouveau moteur V6 Mercedes devrait faire beaucoup de bien à Williams, car leur saison 2013 a vraiment montré les limites de cette écurie jadis parmi les toutes meilleures. Toutefois, il en faudra un peu plus pour relancer l’équipe de Groove et je pense que Valteri Bottas va enfin pouvoir démontrer tout son talent. Personnellement je me fais un peu plus de soucis pour Felipe Massa, que je vois en fin de carrière et qui pourrait bien se faire dominer par son jeune coéquipier plus d’une fois. A lui de prouver que j’ai tort. Quoi qu’il en soit, Williams devrait être capable de marquer plus de points que la saison dernière, mais pas suffisamment pour revenir à la hauteur de Force India. Peut-être rattraperont-ils Torro Rosso et Sauber ?

19:55 Publié dans F1, Formule 1, Sport | Tags : f1, williams, formule 1, nouvelle voiture, felipe massa, mercedes, bottas | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

La Sahara Force India VJM07 à nouveau présentée : et entièrement cette fois

 

Vijay Mallya avait tenu à la surprise générale, de présenter en primeur sur internet sa toute nouvelle monoplace la  VJM07, non sans en dissimuler l’avant (dont le nez) et certaines parties stratégiques.
Cette fois-ci, on a eu droit à la voiture complète à Jérez, en marge des premiers essais de présaison.
 Pas de surprise ou presque, puisqu’on a découvert le museau de la voiture qui a le nez fourmilier et sera de couleur blanche, en opposition au noir et à l’orange du reste de la livrée. En finalité, c’est donc comme déjà dit une très belle et attractive livrée au niveau du design et couleur.

Au niveau des sponsors, l’arrivé de Sergio Peréz avec la complicité de Carlos Slim a donc permis à l’équipe Indienne d’accueillir de nouveaux sponsors comme Claro, Roshfrans tout en gardant les deux gros historiques que sont Kingfisher (compagnie aérienne dont Vijay Mallya est le propriétaire) et Royal Challenge. Notons aussi l’arrivée du logo de la capitale kazakhe Astana, pour lequel il faudra peut-être questionner le milliardaire Indien quant à un possible partenariat ou collaboration.
Comme déjà évoqué, les deux pilotes titulaires seront l’Allemand Nico Hülkenberg et le Mexicain Sergio Perez. Un duo de pilotes tout neuf donc pour Force India. Avec d’un côté Hülkenberg qui revient au bercail après une saison chez Sauver, et qui a manqué de peu le baquet Lotus (ce qui sera peut-être finalement une bonne chose au vu des difficultés des hommes d’Enstone). Et de l’autre côté Perez qui sauve donc sa place in extrémis en Formule 1 et qui devra prouver qu’il a la pointe de vitesse qui avait justifié son transfert de Sauber à McLaren en 2013. Ils seront épaulés par l’Espagnol Daniel Juncadella (en plus de sa saison en DTM) qui remplace donc James Callado à la place de pilote de réserve, ce dernier n’ayant à priori pas convaincu l’équipe Indienne, qui sera cette année encore motorisée par le V6 Mercedes, de le garder.

BfEnVItCMAAFwiR.jpg

Images du site twitter de Force India

Avis personnel:
Comme déjà dit, le look de la VJM07 est un bon mélange entre l'agressivité et l'attractivité, et l'on peut féliciter les Indiens pour leur design. Reste encore à voir si sur la piste, les objectifs élevés qu’a fixé Vijay Mallya seront atteints ou non. Personnellement je le vois assez bien devancer Lotus au classement final et talonner de près voir carrément dépasser McLaren pour se hisser à un historique 4èem rang. Comme vous le savez aussi, je pense le plus grand bien des deux pilotes et je suis persuadé que Nico Hülkenberg va encore nous sortir des performances de grande cuvée. Pour Sergio Perez, je ne serais pas non plus étonné de le voir finir sur un podium cette saison, ce qu’il n’a pas réussi l’an dernier avec sa McLaren. A noter que les deux pilotes sont donc passés par la case Sauber entre ces 3 dernières saisons et qu’il faut donc aussi souligner la capacité des Suisses à engager et former de talentueux pilotes. Dommage pour les Suisses qu’ils n’aient pu les garder, mais espérons qu’ils pourront briller chez Force India.