19/11/2014

Ultime GP de la saison à Abu Dhabi : Qui de Rosberg ou Hamilton remportera le titre ?

Le dernier Grand-Prix de cette saison 2014 est déjà arrivé, mais le suspense quant au nom du futur champion du monde reste entier. En effet, les deux pilotes Lewis Hamilton et Nico Rosberg peuvent encore chacun remporter le titre et se voir sacré sur le circuit des Emirats-Arabes-Unis.
On imagine donc aisément que la tension hors et sur la piste risque d’être à son apogée. De plus, petit cadeau empoisonné ou cerise sur le gâteau de la part de Bernie d’Ecclestone c’est selon, tous les pilotes verront leurs points doublés lors de cette dernière course. Ce qui risque donc de pimenter encore un peu plus les duels et gains de positions. Hamilton avec 10 succès cette saison (contre 5 à Rosberg) part cependant avec une longueur d’avance.

Pour rappel il suffit à Lewis Hamilton de finir 2ème pour être titré quoiqu’il arrive. Pour Nico Rosberg en revanche, il faut gagner et espérer une aide extérieure afin que le Britannique ne termine pas mieux que 3ème. Et dans le pire des scénarios, celui de l’accrochage ou de l’abandon de l’un des deux, Rosberg devrait au moins marquer 18 points (5ème place) de plus que Hamilton pour remporter le titre. Espérons toutefois que le grand duel annoncé ne se joue pas sur casse mécanique ou sur une touchette, comme cela a déjà pu être le cas par le passé. Ce d’autant plus que le dernier GP de la saison est souvent plus tendu que les autres, chaque pilote et chaque équipe voulant encore marquer un maximum de points pour les divers classements.

arton37258.jpg

En cas de sacre pour Hamilton, il accéderait aux côtés d'Alonso au rang de double champion du monde après son titre de 2008. Pour Rosberg en revanche, ce serait une première, mais il rejoindrait son père Keke Rosberg dans la légende. Un véritable phénomène quand l’on sait que seul Damon Hill avec son père Graham ont réussi l'exploit d’être champion du monde de père en fils.

Quant aux Williams et Ferrari, elles se battront-elles pour la 3ème place des constructeurs, pour ce qui sera la dernière course de Fernando Alonso au sein de la Scuderia (Ferrari a annoncé son départ jeudi matin, remplacé par Vettel)  et peut-être également la toute dernière course du champion du monde 2009 Jenson Button en Formule 1 .

arton37415.jpg

Enfin en ce qui concerne le fond de la grille, de curieux de rebondissements semblent avoir eu lieu avant ce dernier Grand-Prix. En effet, les deux équipes en liquidation Caterham et Marussia auraient été capables de se déplacer aux Emirat-Arabes-Unis (le voyage aurait été payé par Bernie Ecclestone) et de préparer leur voiture pour la dernière course. Ceci leur permettrait de ne pas perdre leur licence 2015 en vue d’une éventuelle revente ou reprise par un nouvel investisseur. Et autre surprise au niveau des pilotes, puisque le vétéran Brésilien Rubens Barrichello serait pressenti pour piloter chez Caterham aux côtés de Kamui Kobayashi.

arton37390.jpg

Les Suisses de Sauber, essaieront eux de marquer au moins un point pour ne pas terminer cette saison déjà annoncée comme la pire de leur histoire sur un zéro pointé.
Rendez-vous dimanche à 14 heures (heure suisse) pour cette dernière course qui commencera peu avant le coucher de soleil pour se terminer après la nuit tombée. De quoi terminer une saison en toute beauté et de manière bien imagée.

21/02/2014

La Caterham CT05 aussi dévoilée à Jérez: une voiture assez laide ou un coup de poker?

La toute nouvelle Caterham a également été présentée pendant les essais de Jérez, avec toutefois un léger retard suite à des complications techniques de dernière minute. Et le moins que l'on puisse dire c'est que l'équipe de Tony Fernandes n'y est pas allée par quatre chemins. Si la présentation a été discrète et sobre, ce n’est pas le cas pour la voiture. En effet, la forme et le design sont vraiment des plus étranges et excusez-nous du terme, assez laids. Est-ce un coup de poker de l'équipe Malaisienne, est-ce un calcul, est-ce un stratagème réfléchi, un premier jet ou tout simplement un test ? Personne ne le sait vraiment et il sera vraiment intéressant de voir comment l'aérodynamisme de cette Caterham 2014 va évoluer. La seule chose que l’on peut dire avec certitude pour le moment, c’est que la CT05 a bien pris la piste et roulé pendant tous les essais dans cette configuration.

Certains sont certainement déjà en train de froncer les sourcils et de se demander ce que cette Caterham a d’étrange, mais un simple coup d’œil sur le museau ou plutôt le drôle de nez avant de la monoplace suffit. Ainsi certains y verront un double nez, d’autres un nez de « tank », ou encore un nez en triangle avec une pointe arrondie. Quoi qu’il en soit, les deux nouveaux pilotes Kamui Kobayashi et Marcus Ericsson auront fort à faire pour hisser cette voiture un peu plus haut que l’année dernière, sous peine de voir l’aventure Caterham en Formule 1 se terminer fin 2014 si Tony Fernandes met ses menaces à exécution. Vous me direz que ce n’est guère difficile, puisqu’ils avaient terminés à la dernière place l’an dernier et que le grand argentier Bernie Ecclestone saura convaincre Fernandes de ne pas s’arrêter là. Cependant l’homme d’affaire Malaisien voudra certainement que son équipe marque un ou deux points pour être convaincu de continuer.

BfFHmsHCIAAAtTP.jpg

Si on a déjà parlé du design de la voiture, arrêtons-nous un peu sur les couleurs et les sponsors de cette livrée 2014. Comme lors de la dernière saison, Airbus, Dell et Intel sont de la partie. Quant à General Electric et Safran ils sont eux aussi présents sur la nouvelle voiture, qui a gardé ses couleurs vertes chromées qui peuvent tourner au vert pétant suivant la luminosité. Pour sa cinquième participation au championnat, l’équipe a par ailleurs décidé se doter d’une nouvelle identité au niveau de la marque, avec un tout nouveau logo qui reprend le symbole de l’Union Jack mais nuancé de vert (les couleurs de Caterham). Cela peut paraître curieux au premier abord, mais le patron de l’équipe a donné sa petite explication sur le pourquoi du comment cette semaine à Jérez : « L’Union Jack aux couleurs de Caterham est notre commémoration de l’héritage britannique de Caterham. La marque Caterham existe depuis plus de 40 ans, et nous sommes fiers de mettre en valeur l’ingénierie britannique et notre héritage britannique ». Ce clin d’œil s’explique aussi par le fait que l’usine et toute l’ingénierie de l’équipe Malaisienne est basée à Leafield (Grande-Bretagen) non loin de la ville d’Oxford. On conclura par dire que si les ingénieurs ont réalisé une voiture assez laide, les hommes de Fernandes se seront au moins rattrapés sur leur nouveau logo.

BehDyGeCMAAulbq.jpg

Avis personnel :
Il va de soi que la saison 2014 de Caterham risque de ne pas être plus facile que la 2013 et je ne m’attends pas à de grands exploits de leur part. Toutefois il serait dommage de voir disparaître cette équipe assez sympathique des grilles de la Formule 1. Je compte sur ce point sur la fougue et la talent du Japonais Kamui Kobayashi qui méritait vraiment de retrouver une place en Formule 1. Je n’en dirai pas autant de Marcus Ericsson qui pour moi va traîner en dernière position toute la saison, et je me dis que l’équipe avait vraiment besoin d’argent, sinon je ne vois pas comment on a pu écarter le Français Charles Pic à son profit. Quant à l’aérodynamisme de cette Caterham, je me demande à quel jeu a voulu jouer l’équipe ? A quitte ou double ou à nez double ? A moins que ce ne soit un coup de génie (ce que je doute), ce nez avant a déjà commencé à en démanger, pardon irriter plus d’un, dont peut être notre ami Bernie Ecclestone.

                          Toutes les images du site Twitter de Caterham F1

19:59 Publié dans F1, Formule 1, Sport | Tags : f1, formule 1, caterham f1, kamui kobayashi, nouvelle voiture, caterham, airbus, aviation, eads | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

La liste des nouveaux numéros permanents des pilotes dévoilée

Comme vous le savez peut-être, la FIA a décidé en décembre dernier que les pilotes de Formule 1 auraient dorénavant des numéros fixe et permanents qu’ils garderont tout au long de leur carrière et de saison en saison. Cette nouvelle règle permet à la F1 de se rapprocher de ce qui se fait déjà dans plusieurs autres compétitions comme par exemple le Moto GP (qui ne connaît pas le fameux no 46 de Valentino Rossi)  ou en Indycar. Certains se demanderont certainement quels est le but final derrière cette mesure, soyons honnête difficile d’y répondre pour le moment, bien qu’on puisse se tourner vers certaines pistes et éléments de réponses comme un objectif marketing, une meilleure visibilité ou une meilleure association pilote/numéro pour créer des légendes.

Quoiqu’il en soit, la liste
des nouveaux numéros permanents vient d’être dévoilée le 11 janvier sur le site officiel de la FIA (www.formula1.com) et première information, Sebastian Vettel a bien choisi de porter et conserver le no 1, seul numéro non disponible qui revient automatiquement au champion du monde en titre. Il aurait toutefois pu y renoncer selon le règlement, pour préférer un autre choix, comme le no 5 qu’il a enregistré comme son numéro en cas de perte du titre de champion du monde pour les saisons suivantes. Du côté des numéros intéressants, plusieurs ont choisi leur numéro porte-bonheur comme Lewis Hamilton avec le 44, Kimi Raikkonen le 7 ou Jenson Buton le 20, d’autres ont choisi le numéro qu’ils portaient lors de leurs débuts en sport automobile comme Fernando Alonso le 14, Daniel Ricciardo le 3 ou Kevin Magnussen le 20. Quant au niveau des surprises et des originalités on trouve des pilotes qui ont osé beaucoup plus comme Adrian Sutil avec le 99 (numéro maximum), Valtteri Bottas avec le 77 qui représente les 4 t dans son nom (Val77eri Bo77as), le 13 de Pastor Maldonado (numéro non attribué normalement en F1) ou le 27 de Nico Hülkenberg (No longtemps associé à Ferrari dans les années 80 et 90).

800px-SF_Donington_grid_girls.jpg

La liste des nouveaux numéros permanents

1* Sebastian Vettel,(ALL/Red Bull) (*5 en cas de perte de titre les années suivantes)
3 Daniel Ricciardo, (AUS/Red Bull)
44 Lewis Hamilton, (GBR/Mercedes)
6 Nico Rosberg, (ALL/Mercedes)
14 Fernando Alonso, (ESP/Ferrari)
7 Kimi Raikkonen, (FIN/Ferrari)
8 Romain Grosjean, (FRA/Lotus)
13 Pastor Maldonado, (VEN/Lotus)
22 Jenson Button, (GBR/McLaren)
20 Kevin Magnussen, (DAN/McLaren)
27 Nico Hulkenberg, (ALL/Force India)
11 Sergio Perez, (MEX/Force India)
99 Adrian Sutil, (ALL/Sauber)
21 Esteban Gutierrez,(MEX/Sauber)
25 Jean-Eric Vergne, (FRA/Toro Rosso)
26 Daniil Kvyat, (RUS/Toro Rosso)
19 Felipe Massa, (BRE/ Williams)
77 Valtteri Bottas, (FIN/Williams)
17 Jules Bianchi, (FRA/Marussia)
4 Max Chilton, (GBR/Marussia)
10 Kamui Kobayashi,(JAP/Caterham)
 9 Marcus Ericsson, (SWE/Caterham)

19:37 Publié dans F1, Formule 1, Sport | Tags : numéros, caterham, alonso, f1, position, formule 1 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |