21/03/2016

Rosberg remporte le premier Grand-Prix de la saison. Romain Grosjean héroïque, les Sauber loin du compte

Disputée sur le circuit de Melbourne en Australie, la première course du championnat du monde 2016 a tenu toutes ses promesses. Suspense, stratégie, dépassements et frayeurs ont été au rendez-vous de l’épreuve courue autour de l’Albert Park. Nico Rosberg s’est finalement imposé devant son coéquipier Lewis Hamilton et l’Allemand Sebastian Vettel. Déjà en difficultés lors des essais de présaison, l’équipe Sauber termine un weekend laborieux avec une 15ème et avant dernière place. Beaucoup plus de réussite pour Romain Grosjean avec une incroyable 6ème place.

En partant de la première place sur la grille de départ, Lewis Hamilton ne pensait pas avoir une course aussi compliquée et un premier tour catastrophique. A l’issue des premiers virages il se retrouve en 6ème position,  la faute à un départ complètement manqué et à un Nico Rosberg qui l’avait un peu enfermé il est vrai sur la première courbe. Le malheur des uns faisant le bonheur des autres, c’est Sebastian Vettel sur sa Ferrari qui mène le bal dans les premiers tours grâce à un magnifique et à un choix de gommes plus agressif. Mieux encore, l’Allemand est suivi par son coéquipier Kimi Räikkönnen qui a devancé lui aussi Rosberg. Deux Ferrari aux deux premières places, quelle surprise pour ce début de course. Dès le 12ème tour, les premiers pilotes dont Rosberg s’arrêtent pour changer de pneumatiques, Vettel et Räikkönnen attendent quelques tours de plus et repartent à nouveau avec des pneus supertendres afin d’attaquer au maximum. Néanmoins Rosberg a pu entretemps revenir en deuxième position, ce qui n’est pas le cas du triple champion du monde Lewis Hamilton encore 4ème.

A1C0772-1024x682.jpg

Alors que la course s’anime un peu plus, frayeur et effroi s’emparent soudainement du public australien au 17ème tour lorsque Fernando Alonso percute Esteban Gutierrez avant de partir en tonneaux à grande vitesse. Un choc violent avec une McLaren complétement détruite font craindre le pire mais Alonso sort miraculeusement indemne de sa voiture. La commission de course agite néanmoins à juste titre le drapeau rouge. Peu après le nouveau départ, c’est à Kimi Räikkönnen d’abandonner, son moteur rendant l’âme alors que le Finlandais était en course pour le podium. Et Finalement dans les 25 derniers tours, ce se sont bien les deux Mercedes qui vont finir par mener la course, les deux pilotes profitant d’une voiture supérieure et de gommes bien gérées pour faire la différence. Nico Rosberg ne sera plus inquiété et remporte la première course de la saison. Quant à Lewis Hamilton il termine second après avoir passé Vettel non sans avoir dû lutter jusqu’au bout  de l’épreuve. Derrière le trio de tête, on retrouve Daniel Ricciardo, le régional d’étape finissant 4ème sur sa Red Bull.

RG-on-track-734.jpg

Romain Grosjean peut lui être fier de sa performance. Pour la première participation de l’histoire de la nouvelle écurie américaine Haas Racing, le Franco-Genevois est parvenu à tirer son épingle du jeu en finissant 6ème au terme d’une magnifique et intelligente course. Il a notamment résisté aux assauts des deux pilotes Torro Rosso en folie et à Nico Hülkenberg. Il ne se trompait pas en déclarant lors du tour d’honneur à ses mécaniciens : « Cette 6ème place est comme une victoire pour nous ». Pour conclure, quelques lignes sur l’écurie Suisse Sauber pour qui ce weekend est à oublier. Loin des meilleurs en qualifications et ne parvenant à devancer que les Manor avec la 15ème place de Nasr et un abandon pour Ericsson, le Team de Monisha Kaltenborn a de sérieux soucis à se faire pour la suite de la saison. Et beaucoup de travail comme le soulignait les deux pilotes au terme de l’épreuve australienne. Prochaine course le 10 avril à Bahreïn.

21:46 Publié dans F1, Formule 1, Genève, Sport | Tags : f1, formule 1, mercedes, ferrari, rosberg, grosjean, hamilton, haas racing, alonso, champion | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

15/11/2015

Victoire paisible de Nico Rosberg au Brésil

Au terme d’un Grand-Prix du Brésil peu impressionnant, Nico Rosberg remporte la cinquième victoire de sa saison. Il devance son coéquipier Lewis Hamilton et l’Allemand Sebastian Vettel. Les deux Mercedes ont une fois encore semblé bien supérieures à leurs adversaires. Aucun point pour Sauber, Romain Grosjean ramène un point.

Une nouvelle fois en pole-position, Nico Rosberg a su pleinement profiter de cet avantage, passant toutefois à quelques centimètres de l’accrochage avec Lewis Hamilton au premier virage. Mis à part cette grosse frayeur, l’Allemand négocie bien la première partie de la course et construit rapidement une petite avance sur son coéquipier. Derrière eux, les deux Ferrari de Vettel et Räikkönnen contiennent leurs adversaires mais ne peuvent suivre le rythme des Mercedes.

GP, Brésil, Grand-Prix du Brésil, Hamilton, Interlagos, Rosberg, Mercedes, championnat, Ferrari

Dès le 15ème tour les leaders doivent s’arrêter au stand pour chausser de nouveaux pneumatiques, les gommes Pirelli se dégradant plus rapidement que prévu. Au total ce sera une stratégie à 3 arrêts pour la plupart des pilotes, mis à part Räikönnen qui tente une tactique sur deux arrêts. Hamilton implore aussi son stand de décaler sa stratégie, mais l’équipe lui demande de suivre les instructions prévues à la lettre. L’Anglais tentera bien une fois de se montrer dans les rétroviseurs de Rosberg mais sans grande crainte pour l’Allemand. Plus loin derrière les Sauber se battent avec les McLaren et les Lotus entre la 12ème et 15ème place, malheureusement mais sans possibilité réelle d’intégrer le Top 10.

GP, Brésil, Grand-Prix du Brésil, Hamilton, Interlagos, Rosberg, Mercedes, championnat, Ferrari

Pendant que Vetel assure sa 3ème place, Rosberg contrôle lui la fin de course pas très impressionnante faut-il le souligner. Bottas, Hülkenberg et Kvyat terminent derrière le duo Mercedes et les deux Ferraris marquant de précieux points pour le classement final du championnat. Avec cette cinquième victoire de l’année Rosberg est assuré du titre de vice-champion du monde derrière Lewis Hamilton. Enfin, remercions Pastor Maldonado et Max Verstappen pour les quelques dépassements et prises de risques qu’ils ont offerts aux spectateurs d’Interlagos. Prochain et dernier Grand-Prix de cette saison 2015 le 28 novembre à Abu-Dhabi.

01/11/2015

Un viva Mexico qui arrive une semaine trop tard pour Rosberg

En remportant le premier Grand-Prix du Mexique depuis 1992, Nico Rosberg n’a certes pas effacé sa déception de la semaine dernière aux Etats-Unis, mais il a au moins repris la deuxième place au classement général, ce qui reste une maigre consolation. Un point pour le Franco-Suisse Romain Grosjean, aucun pour Sauber.
 

F1, Formule 1, Grand-Prix du Mexique, GP, Mexique, GP Mexique, Rosberg, Hamilton, Mercedes, 1992


Partant à nouveau de la pole-position, Nico Rosberg n’a cette fois-ci pas laissé l’occasion à son coéquipier Lewis Hamilton de lui ravir la première position au premier virage. Très vigilant et à son affaire, le pilote allemand a su maitriser les attaques du nouveau triple champion du monde.  Derrière Sebastian Vettel a moins de chance, s’accrochant avec Daniel Ricciardo dès le premier freinage. Le rival de Rosberg pour le titre de vice-champion du monde peut toutefois repartir. Au fil des tours, les deux Mercedes haussent le rythme et creusent le trou par rapport à leurs poursuivants directs que sont les deux Williams et Red Bull. C’est d’ailleurs Valtteri Bottas qui effectue le premier son arrêt au stand au 8ème tour pour chausser des gommes medium. Les leaders décident quant à eux de rester 15 tours supplémentaires en piste, une stratégie qui semble en fin de compte bien plus adéquate. 


Alors qu’il tente de remonter dans le peloton, Bottas va à nouveau s’accrocher avec Kimi Räikkönnen qui l’avait sorti en Russie. Cette fois-ci c’est l’abandon pour Räikkönnen et une petite alerte seulement pour Bottas. Puis vient la sortie de piste de Sebastian Vettel qui écrase sa voiture contre les barrières de sécurité. Une course à oublier pour l’Allemand et Ferrari qui subit donc un double abandon. La Safety Car entre en piste et anéanti l’avance de Nico Rosberg. Felipe Nasr est lui victime de l’usure de ses freins et doit lui aussi renoncer à plus de 10 tours de l’arrivée.

A la reprise, les deux Mercedes qui venaient de chausser des pneus neufs offrent un beau sprint final de 10 tours aux 120'000 spectateurs présents sur le circuit. Ils passent les deux tout près d’une sortie de route en prenant tous les risques pour la victoire. Les deux Red Bull encore 3ème et 4ème ne peuvent-elles résister à la remontée puissante et limpide de Valtteri Bottas. Le Finlandais passe les deux pilotes Red Bull et s’offre la 3ème marche du podium. 

F1, Formule 1, Grand-Prix du Mexique, GP, Mexique, GP Mexique, Rosberg, Hamilton, Mercedes, 1992

Devant Nico Rosberg résiste et s’offre une victoire qui lui permet de retrouver un peu le sourire après sa déconvenue du GP des Etats-Unis. Elle arrive néanmoins trop tard pour la course au titre. Pas de points pour l’équipe Sauber avec Marcus Ericsson qui termine une course très discrète à la 12ème place, derrière Romain Grosjean 10ème. Prochain Grand-Prix le 15 novembre au Brésil avec une course à domicile pour Felipe Nasr et sa Sauber.

 

Formule 1 - Grand Prix du Mexique 2015

 

Pilote

Ecurie

Temps

Pts

01

 http://www.toilef1.com/site/image/drapeaux/de.png N. Rosberg

 http://www.toilef1.com/site/image/2015/miniatures/mercedes.png Mercedes

71 tours

25

02

 http://www.toilef1.com/site/image/drapeaux/gb.png L. Hamilton

 http://www.toilef1.com/site/image/2015/miniatures/mercedes.png Mercedes

+1.9

18

03

 http://www.toilef1.com/site/image/drapeaux/fi.png V. Bottas

 http://www.toilef1.com/site/image/2015/miniatures/williams.png Williams

+14.5

15

04

 http://www.toilef1.com/site/image/drapeaux/ru.png D. Kvyat

 http://www.toilef1.com/site/image/2015/miniatures/redbull.png Red Bull

+16.5

12

05

 http://www.toilef1.com/site/image/drapeaux/au.png D. Ricciardo

 http://www.toilef1.com/site/image/2015/miniatures/redbull.png Red Bull

+19.6

10

06

 http://www.toilef1.com/site/image/drapeaux/br.png F. Massa

 http://www.toilef1.com/site/image/2015/miniatures/williams.png Williams

+21.4

8

07

 http://www.toilef1.com/site/image/drapeaux/de.png N. Hülkenberg

 http://www.toilef1.com/site/image/2015/miniatures/forceindia.png Force India

+25.8

6

08

 http://www.toilef1.com/site/image/drapeaux/mx.png S. Pérez

 http://www.toilef1.com/site/image/2015/miniatures/forceindia.png Force India

+34.3

4

09

 http://www.toilef1.com/site/image/drapeaux/nl.png M. Verstappen

 http://www.toilef1.com/site/image/2015/miniatures/tororosso.png Toro Rosso

+35.2

2

10

 http://www.toilef1.com/site/image/drapeaux/fr.png R. Grosjean

 http://www.toilef1.com/site/image/2015/miniatures/lotus.png Lotus

+37.9

1

 

 

 

 

 

22:59 Publié dans F1, Formule 1, Sport | Tags : f1, formule 1, grand-prix du mexique, gp, mexique, gp mexique, rosberg, hamilton, mercedes, 1992 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |