27/02/2014

La dernière voiture pour 2014 est connue : Lotus présente enfin sa E22 à Bahreïn

Profitant de la deuxième série d’essais de présaison, Lotus a enfin présenté sa nouvelle monoplace E22 pour cette saison 2014, motorisée par le nouveau V6 Turbo Renault. L’équipe basée à Enstone n’a d’ailleurs pas perdu de temps, puisque la E22 a directement roulé sur la piste de Sakhir, avant de faire la présentation officiellement un peu plus tard dans la journée. Mais connaissant Lotus, cette petite originalité ou improvisation de protocole n’étonnera pas grand monde

Pour revenir à cette Lotus F1 Team E22 que piloteront les deux pilotes titulaires Romain Grosjean et Pastor Maldonado, elle peut être décrite comme la plus asymétrique des monoplaces. Avec cette particularité que la Lotus est la seule équipe à avoir choisi un type de « double nez » avec une séparation entre chacune des deux pointes du museau. En effet, l’écurie basée à Enstone est ainsi une des rares équipes à ne pas avoir opté pour un nez « fourmilier » ou y ressemblant et a donc joué là très certainement un joli coup de poker, qui pourrait d’ailleurs s’avérer gagnant au vu des premiers essais…

Au niveau sponsor, notons aussi l’arrivée sur l’aileron avant et arrière du pétrolier vénézuélien PDVSA grâce au recrutement de Pastor Maldonado. Autre sponsor de poids, la société de téléphonie japonaise Yota, Rexona et Genii. Burn est lui bien sûr encore présent et apportera une somme non négligeable au budget de l’équipe du Luxembourgeois Gérard Lopez, puisque Total a considérablement réduit son sponsoring au vu de la présence de PVDSA.
A noter que Charles Pic a lui trouvé refuge en tant que pilote de réserve (rôle qu’il se partagera avec le Danois Marco Sorensen) dans l’écurie qui portera encore les couleurs or et noir cette saison.

Pilotes_-_Lotus_F1_Team-56fa7.jpg
 













Avis personnel

Si ce nez et museau avant de la Lotus semble à première vue un petit coup de poker, je suis plutôt d’avis qu’après mûre réflexion, les ingénieurs d’Enstone ont peut –être trouvé une petite faille technique dans le règlement. Ce que le génie Newey en personne ne pensait d’ailleurs pas réalisable…
Si le niveau de fiabilité  semble correct selon les premières sorties, la performance de Lotus dépendra réellement des progrès du moteur Renault et des moyens disponibles en cours de saison pour le développement de la monoplace. Sans oublier que Lotus ne pourra plus compter sur un homme d’expérience et aussi rapide que Kimi Raikonnen. Selon moi, son départ devrait d’ailleurs se faire cruellement sentir, Grosjean étant capables d’aligner quelques belles performances, au contraire de Maldonado sur lequel j’ai de sérieux doutes sur ses performances… A vérifier en cours de saison.