27/08/2014

La guerre est déclarée chez Mercedes : Hamilton et Rosberg s’attaquent par médias interposés

Alors que depuis le début de la saison on sentait les tensions et les risques de collisions s’accentuer de course en course, le point de non-retour semble bien avoir été franchi au Grand-Prix de Belgique dimanche dernier. Et Mercedes AMG s’est peut-être bien rendu compte trop tard du danger et des dégâts que cette situation allait occasionner.
En effet, à force de se frôler (Bahreïn), de se bloquer « intentionnellement » (Monaco) ou de se fermer la porte (Hongrie), le pire allait finir par se produire. Ce qui fut donc le cas à Spa, avec Nico Rosberg qui attaqua de manière délibérée et inutile Lewis Hamilton au 2ème tour seulement. Résultat : deux voitures endommagées et course ruinée pour Hamilton. Celui-ci, déjà fou de rage après Monaco, a habilement mené sa contre-attaque via médias interposés dimanche en fin de soirée.

F1, Formule 1, Nico Rosberg et Lewis Hamilton, Monaco, la guerre est déclarée, Totto Wolff, Niki Lauda, coéquipier

Mais pour comprendre comment et pourquoi on en est arrivé à ce point, il faut aussi s’intéresser à l’histoire entre les deux hommes. Ainsi, les deux se connaissent depuis l’âge de 10 ans, ont déjà été coéquipiers dans les catégories inférieures par le passé et sont voisins dans leurs appartements de Monaco. Ajoutez à cela, que les deux hommes voyagent en mobile-home sur les Grand-Prix (presque côté à côte), et vous comprendrez que les deux se connaissent et s’entendaient peut-être (trop) bien, voici peu de temps encore. L’un et l’autre connaissent donc parfaitement les forces et faiblesses de l’autre, et c’est donc un élément supplémentaire qui aurait dû sans aucun doute être pris en compte en début de saison par les Managers de Mercedes. D’autant plus que ce n’est pas la première fois que Lewis Hamilton a des tensions avec son équipe. Rappelez-vous les incidents avec Alonso qui leur coûtèrent aux deux le titre face à Raikonnen en 2007…

F1, Formule 1, Nico Rosberg et Lewis Hamilton, Monaco, la guerre est déclarée, Totto Wolff, Niki Lauda, coéquipier

Car comme le disait Eddie Jordan sur BBC dimanche soir, cette situation allait inévitablement arriver : deux pilotes de talents, avec la meilleure voiture et se lançant des piques sur leurs parcours personnels et professionnels dans les médias…cela ne pouvait que se terminer par un incident sur et en dehors de la piste…Et c’est précisément là que Totto Wolff et les dirigeants de Mercedes ont selon lui fauté : il fallait fixer des règle précises dès le début et ne pas les laisser se battre ainsi et s’énerver lorsque le pire s’est produit. En effet, quand c’est trop c’est trop tard et on ne peut en vouloir aux pilotes d’avoir utilisé cette liberté poussé les limites du combat au-delà de l’acceptable…

Or maintenant, la bataille des Ardennes s’est transformée en guerre froide : Selon Hamilton, Rosberg aurait délibérément choisi en Belgique de ne pas sortir de la trajectoire et prendre l’échappatoire afin de "pour prouver quelque chose ». « Il a avoué l’avoir fait exprès » lançait encore le Britannique. Ce à quoi Rosberg répliquait : « Ce n’est qu’un incident de course et les commissaires l’ont jugé ainsi. Je ne pense pas avoir pris de risque, j’étais bien plus rapide Devais-je attendre ? Je ne le crois pas »

F1, Formule 1, Nico Rosberg et Lewis Hamilton, Monaco, la guerre est déclarée, Totto Wolff, Niki Lauda, coéquipier

 

De quoi donner le ton et l’ambiance pour la prochaine course à Monza, car Totto Wolff (tout comme Niki Lauda) est furieux contre Rosberg : « s’accrocher au 2ème tour est inacceptable, ils ne savent pas encore ce dont je suis capable… ». Mercedes a donc décidé de sévir et d’intervenir.
Nico Rosberg est donc prévenu, il a certes augmenté son avance au championnat de 18 points, mais il a peut-être commis plus qu’une erreur de pilotage à Spa. Car il s’est non seulement mis le public à dos (il fut hué et conspué sur le podium), ses managers ne toléreront plus aucun écart, mais il est maintenant face à un Lewis Hamilton qui s’est mis en mode « guerrier ». Et l’Anglais a déjà l’expérience des duels entre coéquipiers et de la course au titre. Au contraire de Rosberg qui devra non seulement redorer sa réputation plus qu’entamée mais aussi tenir la pression médiatique et sur la piste. Réponse dès le 5 septembre sur le circuit de Monza…

F1, Formule 1, Nico Rosberg et Lewis Hamilton, Monaco, la guerre est déclarée, Totto Wolff, Niki Lauda, coéquipier

 

 

 

 

28/05/2014

Le classement spécial du blog : « Driver of the Race Monaco»

Best of du GP de Monaco

casque or.jpg
1.Nico Rosberg : 5 points et casque d’or
2ème victoire consécutive à domicile pour Nico. Auteur d’un très bon départ en maitrisant parfaitement son coéquipier Lewis Hamilton, il a mené la course du début à la fin de la course. Impeccable sur les deux phases de Safety car, cette victoire lui permet d’autre part de reprendre la tête du championnat du monde. Si nous lui accordons les 5 points de notre classement c’est surtout au vu de sa performance de dimanche, car le reste laissa à désirer. En effet, la fête du podium fut en partie gâchée par la mauvaise ambiance entre les pilotes Mercedes et la fin des qualifications de Rosberg fut pour le moins ambiguë, si ce n’est suspicieuse…Vu que la FIA se prononça pour un « non-lieu », nous avons donc accordé les 5 points et le bénéfice du doute à Nico.

casque argrent.jpg
2. Jules Bianchi : 3 points et casque d’argent
Héroïque, historique, Magnifique. Tous les superlatifs étaient de rigueur pour qualifier la formidable performance du jeune Niçois dimanche soir. En effet, Jules Bianchi a su profiter des circonstances de course mais a également mis du cœur à l’ouvrage en prenant le meilleur sur Kamui Kobayashi dans un dépassement « viril et osée ». Ainsi, la suite de sa course fut un mélange de parfaite maitrise et d’audace, qui lui permirent de tenir tête à Kimi Räikönnen et ses poursuivants. Avec cette 9ème place et les tous premiers points offerts à l’équipe Marussia, Jules Bianchi s’est définitivement révélé au monde de la Formule 1 et a présenté sa candidature pour un volant dans une équipe du haut du classement pour la saison prochaine.

casque bron.jpg
3. Daniel Ricciardo: 2 points et casque de bronze
3ème place pour le jeune Australien et deuxième podium de sa carrière. Le GP de Monaco ne pouvait se dérouler de meilleure manière pour lui, puisqu’il termina carrément dans les roues de Lewis Hamilton et éclipsa totalement son coéquipier Sebastian Vettel en proie à des soucis techniques. Mieux encore, au fil des Grands Prix, Ricciardo s’annonce comme un redoutable et talentueux pilote, qui risque de ne pas mener la vie facile au quadruple champion du monde Allemand. Avec une voiture en constante progression, il pourrait bientôt viser la victoire lors de l’une des prochaines courses

Les Malus du GP :
flèche.jpg
-5pts: Adrian Sutil
Après être déjà sorti de la piste en essais libres, l’Allemand a totalement manqué ses qualifications. Il fut ainsi obligé de partir depuis le fond de grille et parvint toutefois à remonter gentiment en milieu de classement. Alors que la course semblait lui sourire et que les points étaient enfin à sa portée, l’Allemand commit une erreur lors de la sortie du tunnel et tapa dans le rail. S’en était terminé pour lui avec ce GP de Monaco, et encore une cruelle désillusion pour lui et son équipe. Il a beau clamer que la voiture est très difficile de conduire, il risque définitivement d’y laisser sa place en Formule 1.

-3pts : Esteban Gutierrez :
Tout comme pour son coéquipier Allemand, Gutierrez semblait sur le point de marquer de gros points à Monaco, après avoir lui aussi manqué ses qualifications. Cependant, le Mexicain ne fit pas mieux que son coéquipier, puisqu’il commit l’irréparable en touchant le rail sous la pression de Romain Grosjean. Une faute de pilote qu’il qualifiera « d’impardonnable », ce qui ne lui rendra toutefois pas ces points envolés…
Chez Sauber tout comme dans le paddock, on commence à se demander si le problème ne se situe pas également au niveau des pilotes…Heureusement pour lui, le Mexicain amène à lui seul une grosse partie du budget de l’écurie, sinon il serait certainement déjà hors course.


-2pts : Kimi Raikonnen:
Pauvre Kimi Raikonnen a-t-on envie de dire en premier lieu. En effet, auteur d’un superbe départ, le Finlandais se retrouve rapidement 3ème derrière les deux Mercedes et rien ne laissait présager une fin de course aussi catastrophique. Payant un arrêt aux stands retardé par Ferrari, Iceman va se retrouver englué dans le traffic, avant de perde son sang-froid et de s’accrocher d’abord avec Chilton puis avec Kevin Magnussen, alors qu’une 6ème place était en jeu. Il terminera finalement hors des points et complètement largué, avec l’impression qu’il avait laissé passer une occasion de marquer de bons points. A lui de se ressaisir au Canada.

Classement Général Dtiver of the Race 5/19

1. Hamilton 18 pts
2. Rosberg 15 pts
3. Ricciardo 4 pts

4. Hülkenberg 3pts
5. Alonso 3 pts
6. Pérez 2 pts
7. Kvyat 2pts
8. Vettel 2 pts
9. Grosjean 2 pts

10. Magnussen 1 pt

11. Bianchi 0pt
12. Bottas 0pt
13. Button 0pt
14. Chilton 0 pt
15 Ericsson 0 pt

16Massa- 2pts
17 Raikonnen -4pts
18. Vergne – 5pts
19. Kobayashi – 5pts
20. Gutierrez – 9pts
21. Maldonado - 10pts
22. Sutil -17pts

15:40 Publié dans F1, Formule 1, Sport | Tags : f1, monaco, gp monaco, résultat, pilote, mercedes, bianchi | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |