13/03/2014

Des nouvelles de l’équipe Sauber : l’écurie Suisse entame sa 22ème saison en Formule 1

Juste avant que cette saison 2014 qui s’annonce déjà pleine de surprise et de rebondissements commence, faisons un petit arrêt au stand auprès des Suisses de Sauber, la 4ème plus vielle écurie encore en lice du plateau. Quelles sont leurs ambitions pour 2014 ? Où en sont-ils avec ce nouveau moteur turbo Ferrari ? Et surtout quel est leur situation financière ?

F1, Formule1, l'équipe Sauber lance sa saison, quelle place pour l'équipe Sauber, Sauber peut-elle gagner?, Monisha Kaltenborn la Team Manager

En effet, la Team manager Monisha Kaltenborn était l’invitée dimanche dernier de la Télévision Suisse Allemande SRF1 et elle a notamment répondu à quelques questions sur ce début de saison 2014. On y apprend déjà que le choix des deux pilotes titulaires pour cette saison s’est presque fait naturellement ou disons s’est imposé logiquement à eux. 
Car après le départ du talentueux Nico Hülkenberg, le seul pilote disponible sur le marché ayant suffisamment d’expérience et de talent (avec un petit sponsor en plus) était bien un autre allemand, Adrian Sutil. En ce qui concerne son coéquipier Estéban Gutierrez, Monisha Kaltenborn a clairement indiqué qu’après sa première saison en F1, il méritait de se voir offrir une deuxième saison au sein de l’équipe Suisse et qu’il avait l’avantage d’amener plusieurs sponsors Mexicains dont Telmex, chose dont l’équipe ne peut se passer. Diego Van der Garde sera pilote de réserve et d’essais pour quelques vendredis matin grâce à son sponsor. Simona de Silvestro sera  « pilote affiliée » et Sergey Sirotkin pilote d’essais.
A défaut d’avoir pu embaucher deux pilotes d’expériences, on ne reprochera donc au moins pas à l’Autrichienne d’être de mauvaise foi….

F1, Formule1, l'équipe Sauber lance sa saison, quelle place pour l'équipe Sauber, Sauber peut-elle gagner?, Monisha Kaltenborn la Team Manager

Au niveau des finances, on apprend finalement une chose très intéressante avec le fait que les discussions sont encore en cours avec les investisseurs Russes (dont le père de Sergey Sirotkin) et qu’ils espèrent bien parvenir à un accord d’ici 1 à 2 mois. Peut-être que l’écurie Suisse est un peu naïve, mais peut-être qu’elle a également raison d’y croire, car pour le moment les autres pistes pour amener de l’argent frais ne sont pas légions. La Team Manager a encore calmé son monde en affirmant que l’équipe avait les reins solides pour le début de la saison, contrairement à l’année dernière, et qu’ils pourraient essayer de faire évoluer la voiture du mieux possible. Elle a conclu « le sujet financier » en plaidant encore une fois pour des budgets plafonnés en Formule 1, afin de garantir la survie de la plupart des équipes privées.

Quant au nouveau moteur V6 Turbo Ferrari, il semble maintenant bien être implémenté dans la Sauber C33, qui a selon les dires de Kaltenborn parcouru 3 fois au moins la distance d’un Grand Prix. Ce qui aurait d’ailleurs été jugé comme le minimum requis les dernières saisons, ressemble donc presque à un bon signe cette année. Gageons que quelques bonnes surprises sont possibles pour l’équipe d’Hinwil, qui aura pour but de faire aussi bien que sa 7ème place de l’an dernier. Bonne saison à eux.