10/05/2015

Rosberg signe sa première victoire de la saison en Espagne

 

Après cinq Grand-Prix sans victoire, Nico Rosberg a enfin pu triompher pour la première fois de la saison 2015. Parti de la pole-position, l’Allemand a dès le début de la course réussi à creuser un écart suffisant pour réaliser une course en tête finalement assez tranquille. Il devance son coéquipier Lewis Hamilton et Sebastien Vettel. Les deux Sauber terminent hors des points.

En s’élançant en tête de ce Grand-Prix d’Esapgne,  Rosberg savait qu’il avait pour une fois réuni tous les éléments nécessaires afin d’enfin remporter un succès cette année. D’autant plus que Lewis Hamilton manquait son départ et se retrouvait en 3ème position derrière Sebastien Vettel après le premier virage. Au fil des tours, l’Allemand augmente son avance sur son compatriote allemand et son coéquipier anglais. Le premier arrêt au stand n’y change rien, mieux encore pour Rosberg, Hamilton perd quelques précieuses secondes lors de son ravitaillement. Derrière le trio de tête, Valtteri Bottas et Kimi Räikkönnen se disputent la quatrième place alors que Felipe Massa est confortablement installé à la sixième place.

GP d'Espagne, Alonso, Mercedes, Hamilton, Rosberg gagne en Espagne, Romain Grosjean, Red Bull

A 33 tours de l’arrivée, Hamilton qui sait qu’il doit tenter quelque choses s’il veut encore remporter ce Grand-Prix d’Espagne. Il choisit alors de passer à 3 arrêts afin de profiter de pneus plus frais en fin de course. Repoussée en cinquième position l’Anglais va néanmoins revenir comme une fusée sur tout le monde y compris Sebsatian Vettel mais ne reviendra jamais sur Rosberg qui avait près de 17 secondes d’avance remporte une victoire méritée, tant il aura dominé les débats ce dimanche. Deuxième place mais de précieux points donc pour Hamilton et troisième pour Vettel. Les deux Finlandais Bottas et Räikkönnen terminent roue dans roue devant Felipe Massa 6ème. Chose impressionnante, tous les autres pilotes terminent au moins à un tour de ce premier peloton de tête composé des trois meilleures équipes de la grille. 
Derrière l’Australien Ricciardo 7ème, on retrouve le Franco-Genevois Romain Grosjean 8ème  qui a pourtant eu une course très mouvementée. En effet le pilote Lotus a manqué son freinage lors de son second arrêt au stand mais n’a heureusement blessé personne. Il a aussi eu une touchette avec son coéquipier Pastor Maldonado et connu des problèmes de boîte de vitesse. "En course, j'ai perdu la quatrième vitesse pendant la course, ce qui a rendu les choses un peu compliquées. C'était une course dure, mais c'est bien d'être de retour dans les points pour la troisième course consécutive et nous pouvons être fiers de ce que nous avons réalisé aujourd'hui", conclut Grosjean.

GP d'Espagne, Alonso, Mercedes, Hamilton, Rosberg gagne en Espagne, Romain Grosjean, Red Bull

Dure journée pour l’équipe Sauber avec Nasr 12ème et Ericcsson 14ème. Partant assez loin sur la grille de départ, les deux piliotes de l’équipe Suisse ont semblé faire le maximum avec une voiture connaissant des problèmes d’usure de pneumatiques lorsque la température est aussi élevée qu’aujourd’hui pendant la course (49 degrés sur la piste).

Quant aux trois régionaux de l’étape, Carlos Sainz a été le seul à marquer des points pour sa première course à domicilie. Il termine 9ème alors que Roberto Mehri sur Manor termine bon dernier à 4 tours. Le double champion du monde espagnol Fernando Alonso a lui abandonné après de sérieux problèmes de freins. Prochain e course dans les rues de la Principauté de Monaco le 24 avril prochain pour l’un des Grand-Prix les plus glamours de la saison.

22:54 Publié dans F1, Formule 1, Sport | Tags : gp d'espagne, alonso, mercedes, hamilton, rosberg gagne en espagne, romain grosjean, red bull | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

22/12/2014

Sébastien Buemi confirmé pilote de réserve 2015 chez Red Bull

Le pilote Vaudois Sébastien Buemi a prolongé son contrat de deux ans en tant que pilote de réserve et de développement. Il fera donc à nouveau du Team du Taureau Rouge pour les saisons 2015 et 2016.

A ce poste depuis 2012, l’Aiglon passe la plupart de son temps de développement dans le simulateur de Milton Keynes, et prend part aussi à quelques séances d’essais privées pendant la saison. Bien qu’on ne s’attende pas à le voir sur un Grand-Prix l’année prochaine, Buemi serait amené, en cas de forfait d’un des deux pilotes titulaires de Red Bull et Torro-Rosso, à les remplacer au pied levé.

"On ne souhaite jamais quelque chose de mal à un collègue. La vérité est que j’adore travailler dans le simulateur", a confié Buemi à la presse."C’est pourquoi j’ai de nouveau signé pour deux autres années."

sebastien_buemi_red_bull.jpg

A côté de son activité pour Red Bull, le Vaudois tentera de défendre son titre de champion du Monde Endurance conquis avec Toyota cette année et de remporter le premier championnat de Formule E avec l’écurie e.Dams.

Ce sont donc de belles perspectives avec une année 2015 s’annonçant chargée pour lui. Quant à son avenir en Formule 1, la situation économique est telle que sans l’apparition d’une troisième voiture dans les écuries de pointe, le Vaudois ne semble pas être en mesure de briguer un volant de titulaire. La preuve en est avec les évictions de Vergne, Magnussen ou Gutierrez. Ce choix de rester en tant que 3ème pilote dans une écurie de pointe est donc la meilleure solution possible.

23/06/2014

Mercedes reprend le pouvoir en Autriche : Rosberg s’impose devant Hamilton dans le jardin de Red Bull

Sur le circuit du Spielberg rebaptisé Red Bull Ring par le milliardaire Dieter Mateschitz, les deux pilotes Mercedes ne se sont pas fait prier pour offrir un nouveau doublé à leur équipe, le 6ème de la saison.
Pourtant tout ne fut pas si simple pour les grands dominateurs de cette première partie de saison, la faute aux deux pilotes Williams partis en première ligne et faisant la course en tête dans les premiers tours, malgré un beau départ de Nico Rosberg. Cependant, les choses revinrent très vite dans l’ordre après le premier puis le deuxième ravitaillement et Rosberg s’empara donc de la première place devant Hamilton pour ne plus la lâcher avant l’arrivée. Dommage pour les pilotes Williams-Mercedes et spécialement pour Felipe Massa qui rêvait d’une nouvelle victoire en partant de la pole position. Pire pour lui, il se fit passer au jeu des arrêts au stand par son coéquipier finlandais Valtteri Bottas, qui profita ainsi de célébrer son premier podium de sa carrière. Le Brésilien termina finalement quatrième au pied du podium et juste devant Fernando Alonso, qui avouons-le tira le maximum possible de sa bien terne Ferrari.

F1AUT2014_JK1586820.jpg

Après avoir adressé nos félicitions aux vainqueurs du jour et avoir passé en revue les 4 meilleurs pilotes du week-end, arrêtons-nous un instant sur ceux qui auraient dû être les héros du jour. Oui, il s’agit bien des quadruples champions du monde constructeurs et pilotes en titre, l’écurie autrichienne Red Bull. Courant à domicile, dans jardin et sur son propre circuit, l’équipe au Taureau Rouge a fait peine à voir devant plus de 90'000 spectateurs venus assister à la course sponsorisée, payée et organisée par Dieter Mateschitz. Tout d’abord ce fut Vettel qui perdit la puissance de son moteur Renault après 2 tours seulement et qui dut finalement logiquement abandonner. Puis les deux pilotes de l’écurie junior Torro Rosso quittèrent la course sur problèmes de freins. Finalement il y eut une seule voiture à l’arrivée avec Daniel Ricciardo seulement 8ème. On peut donc facilement dire que tous les efforts et investissements consentis par le richissime Autrichien n’auront pas porté leurs fruits et que la grande fête autrichienne n’a pas vraiment eu lieu. Pire que cela,tout le week-end aura finalement été gâché par la domination Mercedes. Nul doute que Matechitz et Red Bull sauront ruminer leur déception au-delà de leur museau à corne, avant et revenir en héros et vainqueur l’année prochaine.

jm1422ju106.jpg

A noter également la très belle course et remontée de Sergio Pérez à la 6ème place et la solide prestation de Kevin Magnussen 7ème. Et quid des Suisses me direz-vous ? A l’image de l’équipe de Suisse à la coupe du monde, les pilotes Sauber et Romain Grosjean n’ont guère brillés. Dernière place et double pénalité pour Gutierrez, après avoir été relâché avec une roue mal serrée lors de son arrêt au stand et avoir touché Vettel en piste.
13ème et 14ème place pour Sutil et Grosjean après une course entière à l’arrière du peloton,avec une voiture inconduisible, ils ne laissent derrière eux que les deux habituels Marussia et Cateham. On se demande presque si le déplacement chez note pays voisin valait la peine pour l’écurie suisse gérée par la Team Manager autrichienne Monisha Kaltenborn…

Classement du GP d'Autriche

01 N. Rosberg Mercedes 71 tours 25
02 L. Hamilton Mercedes +1.9 18
03 V. Bottas Williams +8.1 15
04 F. Massa Williams +17.3 12
05 F. Alonso Ferrari +18.5 10
06 S. Pérez Force India +28.5 8
07 K. Magnussen McLaren +32.0 6
08 D. Ricciardo Red Bull +43.5 4
09 N. Hülkenberg Force India +44.1 2
10 K. Räikkönen Ferrari +47.7 1
11 J. Button McLaren +50.9  
12 P. Maldonado Lotus +1 tour  
13 A. Sutil Sauber +1 tour  
14 R. Grosjean Lotus +1 tour