25/05/2015

Coup de théâtre à Monaco : Une erreur de Mercedes offre la victoire à Nico Rosberg

Scénario complètement fou au Grand-Prix de Monaco, rendez-vous habituel de toutes les stars et personnalités du show-biz. Alors que la course avait été assez calme jusqu’à 10 tours de l’arrivée, l’apparition de la Safety Car joue un bien mauvais tour à Lewis Hamilton. Victime d’une erreur de calcul de son équipe qui lui demande de rentrer au stand, il offre la victoire à Nico Rosberg.

f1-monaco-gp-2015-nico-rosberg-mercedes-amg-f1-w06.jpg

Tout commence pourtant bien pour le double champion du monde britannique. S’élançant de la pole-position, il creuse rapidement l’écart par rapport à son coéquipier Rosberg et l’Allemand Vettel. Après plus de 30 tours, la plupart des pilotes de tête s’arrêtent pour changer leurs pneus, mais ces premiers passages aux stands ne changent ni la donne ni le classement de ce début de course. Derrière le trio de tête, Räikkönnen et les deux Red Bull se livrent une belle bataille pour la quatrième place.

Au fil des tours suivants, le public comprend vite qu’à moins d’un terrible coup du sort mécanique ou d’une erreur humaine, on se dirige à nouveau tout droit vers un doublé Mercedes et une quatrième victoire cette saison pour Lewis Hamilton. A ce moment-là, Romain Grosjean est en lutte avec Max Verstappen pour rentrer dans les points et le jeune néerlandais se montre de plus en plus pressant. Mais le pilote Torro-Rosso va commettre une erreur en tentant de passer le Franco-Genevois et manquer son freinage au premier virage. Un gros choc heureusement sans conséquence pour le pilote de 17 ans, mais qui va avoir grosse incidence sur la fin de la course et provoquer l’entrée de la Safety Car.

C’est en effet là que la course bascule puisque Mercedes appelle le leader Lewis Hamilton à rentrer au stand pour changer à nouveau ses pneus. Or l’équipe allemande a mal calculé son avance et voit le pilote britannique ressortir derrière Nico Rosberg et Sebastian Vettel, un scénario digne du festival de Cannes qui se tient à quelques kilomètres de là. Définitivement une chose incompréhensible et inconcevable, tant ce dernier passage par les stands ne semblait pas du tout nécessaire et mal calculé. Lorsque la Safety Car se retire, Nico Rosberg n’a donc plus qu’à gérer les 5 derniers tours et remporter un Grand-Prix qu’il ne pensait plus pouvoir gagner. Comme un cadeau du ciel chez lu dans la principauté monégasque. Il devance donc finalement Vettel et le pauvre Lewis Hamilton totalement dévasté. Quatrième place pour Kvyat et cinquième pour Ricciardo pour des Red Bulls qui semblent avoir retrouvé des couleurs mais pas encore leurs ailes. Räikkönnen finit sixième devant Pérez et Button qui offre ses premiers points à McLaren-Honda.

f1-monaco-gp-2015-the-podium-race-winner-nico-rosberg-mercedes-amg-f1-and-third-placed-tea.jpg

Des points pour Sauber
Felipe Nasr termine lui neuvième pour son premier Grand-Prix sur le rocher monégasque et  marque donc de précieux points pour l’équipe Suisse. Grâce à sa performance, Sauber conserve donc la cinquième place du classement des constructeurs. Quant à Romain Grosjean, son accrochage avec Verstappen lui coûtera une place dans les points. Terminons finalement par ces propos pleins d’intelligence de Lewis Hamilton pourtant très déçu : On gagne ensemble, on perd ensemble, aujourd’hui je n’ai pas eu de chance.
De la chance, les stars et les spectateurs présents dans la principauté en ont eu, puisque le  Grand-Prix de Monaco a encore une fois tenu son rôle et offert un final plein de rebondissements.

 

 

21/07/2014

GP d’Allemagne : Rosberg se promène devant son public

Au cours du GP d’Allemagne disputé sur le circuit de Hockenheim, c’est un Nico Rosberg décontracté et radieux qui est monté sur la plus haute marche du podium. Grand dominateur des essais et qualifications, il n’en a pas été autrement dimanche lors de la course. S’élançant de la pole-position, l’Allemand n’a pas été inquiété une seule fois, menant la course du premier au dernier virage avec une avance très confortable. Il s'offre ainsi un premier succès à domicile et une victoire à Mercedes en Allemagne. Le seul moment « crucial » qu’il eut finalement à gérer, fut l’arrivé du Safety Car au 2ème tour, suite à un impressionnant accrochage entre Felipe Massa et Kevin Magnussen.

gp d'allemagne,rosberg s'iompose à domicile,rosberg allemagne,victoire de rosberg,hamilton,folle remontée de lewis hamilton,mercedes,alonso

En effet, si la bataille pour la tête de course ne fut pas des plus intéressantes, le reste du spectacle offert sur le Hockenheimring fut d’un très bon cru. Tout d’abord avec un départ des plus spectaculaires, puisque Massa qui partait 3ème s’accrocha avec Kevin Magnussen au premier virage et suite à un impressionnant tonneau termina sa course dans le bac à sable, heureusement sans mal pour lui. Kevin Magnussen put lui repartiren milieu de peloton et Daniel Ricciardo pouvait remercier le ciel d’avoir évité de justesse les deux pilotes, bien que cela lui coûta un passage hors de la piste et quelques places de perdues.
Pendant les 25 premiers tours de course, nous avons également eu droit à un récital rempli de fougue et de courage de Lewis Hamilton qui partait dernier sur la grille (suite à son accident en qualifications) et qui remontait un à un ses adversaires, non sans employer la manière forte et quelques petites touchettes ici ou là (Raikkonnen, Button). Il reviendra finalement dans roues de Valtteri Bottas lui aussi solidement installé à sa 2ème place depuis le départ. Cela ne suffira finalement pas pour le passer dans les 5 derniers tours, mais le Britannique s’offrira ainsi un podium encore inespéré samedi. Cela lui permet aussi au passage de ne pas laisser Rosberg trop prendre la large au classement général pilotes, qui devrait définitivement se jouer entre les deux hommes.

gp d'allemagne,rosberg s'iompose à domicile,rosberg allemagne,victoire de rosberg,hamilton,folle remontée de lewis hamilton,mercedes,alonso

N’oublions pas non plus la bataille qui fit rage dans le peloton en milieu de course, avec Alonso plusieurs fois aux prises avec Ricciardo, Vettel ou Raikkonen avec de superbes dépassements, combats et changements de positions ou trajectoires. A ce petit jeu-là, ce sera finalement Kimi Raikkonen qui sera le grand perdant, puisqu’il rétrogradera jusqu’en 11ème positon hors de points. Alors que pendant ce temps-là, Vettel était resté scotché en 4ème positon (le maximum possible selon ses dires), et que Fernando Alonso et Daniel Ricciardo finissaient respectivement 5ème et 6ème. Les Forces India (Hülkenberg 7ème, Pérez 10ème) et les McLaren (Button 8ème, Magnussen 10ème) étaient elles aussi récompensées de leur participation au spectacle et dépassements par de précieux points.

gp d'allemagne,rosberg s'iompose à domicile,rosberg allemagne,victoire de rosberg,hamilton,folle remontée de lewis hamilton,mercedes,alonso

Finalement côté Suisse, la course fut un peu moins pire qu’à son habitude cette saison, mais Gutierrez ne put faire mieux que 14ème et Sutil pourtant 13ème et en pleine bataille avec les Torro Rosso et Lotus dû abandonner sur tête à que (consécutif à une perte de puissance). Pas de points, mais au moins une voiture à l’arrivée avec une légère amélioration de performance. Ce ne fut par contre pas le cas du franco-genevois Romain Grosjean qui après une course anonyme en fond de classement abandonna lui aussi sur problème mécanique. Cruel, surtout quand son coéquipier Pastor Maldonado se voit confirmé pour la saison prochaine au soir d’un Grand Prix où il ne brilla à nouveau guère…
Prochain GP dimanche prochain déjà en Hongrie, avant une pause estivale bien méritée.

Classement GP d’Allemagne

01

N. Rosberg

Mercedes

67 tours

25

02

V. Bottas

Williams

+20.7

18

03

L. Hamilton

Mercedes

+22.5

15

04

S. Vettel

Red Bull

+44.0

12

05

F. Alonso

Ferrari

+52.4

10

06

D. Ricciardo

Red Bull

+52.5

8

07

N. Hülkenberg

Force India

+64.1

6

08

J. Button

McLaren

+84.7

4

09

K. Magnussen

McLaren

+1 tour

2

10

S. Pérez

Force India

+1 tour

1

Classement Général Pilotes
1. Rosberg 190 pts
2. Hamilton 176 pts
3. Ricciardo 106 pts
4. Alonso 97 pts
5. Bottas 91 pts